NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIA125
BOS113
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Une saison 2020/21 dans plusieurs « bulles » ?

Alors que la saison régulière touche à sa fin et que le virus est toujours là, il faut déjà réfléchir à la prochaine saison et sa logistique.

Après avoir réussi son pari en terminant la saison à Disney World, la NBA va devoir créer un nouveau miracle : mettre en place la saison 2020/21 avec une saison à 82 matches pour 30 franchises sur une durée de sept mois. Ce ne sera pas du tout la même logistique, et les dirigeants de la ligue se creusent la tête pour monter des scénarios qui incluent, ou pas, la découverte d’un vaccin contre le Covid-19.

Dans l’idéal, la NBA aimerait relancer la saison au moment où il sera possible de remettre des spectateurs dans les salles. On en est très loin, et l’un des scénarios envisagés est de créer plusieurs « bulles » à travers les Etats-Unis pour permettre de jouer les 1 230 matches de la saison régulière dans des conditions optimales du point de vue sanitaire.

« Je ne pense pas qu’on puisse l’exclure, et je ne dirai pas que nous avons écarté la possibilité de poursuivre ce protocole pour la saison prochaine« , a déclaré Michele Roberts, directrice exécutive du syndicat des joueurs dans une interview accordée vendredi sur l’antenne de SiriusXM NBA Radio. « Maintenant, personne ne veut être dans une bulle pendant six mois consécutifs, c’est insensé. Donc, il pourrait s’agir de plusieurs bulles. Il peut s’agir de plusieurs bulles avec une période éloigné de chaque bulle. Et peut-être que nous n’aurons pas de bulle du tout… Mais bien sûr, c’est le scénario ou plutôt ce sont des scénarios qui sont envisagés car, encore une fois, le virus dicte ce que nos contraintes seront et ne seront pas. »

Comment intégrer les familles sur une période de six à sept mois ?

Du côté de certains dirigeants, joueurs et coaches, on se dit prêt à débuter la prochaine saison dans une « bulle ». A condition que la NBA soit plus souple sur la présence des proches, une contrainte très difficile à vivre pour beaucoup. « Ils ont fait du si bon travail en nous imposant des protocoles et des moyens de rester en sécurité » souligne ainsi Monty Williams à l’Arizona Republic. « Personne n’a attrapé le virus, et je pense que tous les sports pourraient copier ce système. S’il faut le refaire à nouveau, je serai totalement pour, mais je pense qu’il faut trouver un moyen d’impliquer les familles. »

Michele Roberts le répète, c’est le virus qui dicte les choix, et elle part du principe que la situation évoluera peu. « Une partie de ce que nous devons faire est d’envisager que les choses n’évolueront pas trop concernant le virus et sa propagation et notre capacité à le contenir. C’est-à-dire que nous devons supposer qu’il n’y aura pas de vaccin, que les vaccins n’auront pas été suffisamment testés ou que les gens ne sont pas suffisamment convaincus au point de se faire vacciner. »

Même si la tâche s’annonce compliquée, et qu’on ne sait toujours pas quand la saison reprendra, la directrice de l’union des joueurs rappelle que la NBA ne part pas dans l’inconnue. « La bonne nouvelle, c’est que les joueurs ont l’opportunité d’y goûter et donc si nous devons reproduire cela à nouveau, ce ne sera pas la même chose que d’entrer dans l’inconnu comme nous l’avons été plus tôt cet été lorsque nous avons dû prendre cette décision« .

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés