Pariez en ligne avec Unibet
  • SAN1.25UTA3.8Pariez
  • MEM2.52OKL1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Jazz a importé sa salle de muscu en Floride

Environ six tonnes de matériel ont été transportées par camion il y a dix jours afin de maximiser les chances d’Utah et minimiser le risque de blessure.

« Chaque équipe est différente, à chacun sa manière de faire ». Joe Ingles ne croit pas si bien dire, l’Australien faisant partie d’une franchise qui s’est distinguée en important carrément sa salle de muscu en Floride !

En effet, le 30 juin dernier, un camion est parti du camp d’entraînement du Jazz avec plus de 160 articles (haltères, machines spécifiques et autres) dédiées à aider les joueurs du Jazz à se sentir « comme à la maison ».

« Ça va profiter à notre équipe, » a ajouté Joe Ingles. « C’est juste plus cohérent. Nous pouvons faire les mêmes exercices, les mêmes levées. Évidemment, si nous utilisons simplement la salle de gym d’un hôtel, c’est très différent de ce que nous avons à Utah ».

Tout pour le bien-être des joueurs

Vice-président exécutif des opérations basket de la franchise, Dennis Lindsey a précisé la raison pour laquelle son équipe a agi de la sorte, simplement parce que la franchise de Salt Lake City utilise des méthodes de musculation différentes, avec notamment l’application « Fusionetics », dédiée à la prévention de blessures articulaires et préconisée par Mike Elliott, responsable du département santé et performance.

« Mike Elliott utilise la discipline Fusionetics, qui, en termes simples, travaille à la mobilité des articulations, » a-t-il expliqué. « Nos joueurs ont droit à 15 minutes avant l’entraînement, 15 minutes après l’entraînement. C’est la même chose pour les matchs. C’est un processus assez dynamique pour s’assurer que leur corps a un alignement et une mobilité articulaire appropriés ».

Le périple d’un peu moins de 4 000 kilomètres a représenté un certain coût, qu’il a fallu intégrer à cette fin de saison, mais la direction a estimé qu’il en valait la peine. « On en est vraiment revenus à ce qui était le mieux pour les coaches, les joueurs, le staff et leur santé », a poursuivi Dennis Lindsey.

Alors que l’équipe voyage habituellement à 60 personnes, le choix a été fait de la même manière pour réduire le contingent à 35 membres, limite fixée par la NBA.

« Vous pouvez faire le calcul. Il y a eu des choix difficiles à faire, » a-t-il poursuivi. « Les personnes qui étaient au service des joueurs, les petites mains des joueurs ont été davantage considérés ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utah Jazz en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés