Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM2.2MIL1.65Pariez
  • PHO1.4DAL2.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Dans sa ferme de Nouvelle-Zélande, Steven Adams a travaillé sa condition physique avec ses vaches

Redevenu fermier en Nouvelle-Zélande pendant la pause de la saison NBA, le pivot du Thunder s’est maintenu en forme au milieu de ses vaches. Mais il n’a jamais envisagé ne pas reprendre.

De retour à Oklahoma City depuis quelques jours, Steven Adams est très fier de son bronzage « fermier ». Le pivot a en effet passé l’arrêt de la saison auprès de ses proches, dans sa ferme de Nouvelle-Zélande.

« Juste à partir d’ici », explique-t-il lors de la conférence avec la presse, en soulevant la manche de son t-shirt pour afficher sa peau nacrée. « C’était sacrément brillant. Les vaches se portent bien également, les gars. »

Sitôt la saison en suspens, le joueur du Thunder a ainsi fait ses valises pour rentrer au pays.

« Comme n’importe quel joueur international », explique-t-il. « Ils ont ressenti la même chose. Ils veulent juste être avec leurs proches. Au cas où quelque chose arriverait, vous voulez être là. »

La Nouvelle-Zélande, pays modèle dans la lutte contre l’épidémie

Mais l’épidémie a été rapidement endiguée au pays de la fougère argentée, et il n’y a quasiment plus de cas sur l’île depuis deux mois. Forcément, le retour aux États-Unis change beaucoup de choses pour Steven Adams.

« Il est évident que je suis un peu plus prudent maintenant, mais il faut toujours même être prudent… Ce sont des choses simples, comme le fait de ne pas serrer la main. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais serrer la main à quelqu’un est très, très sommaire » plaisante-t-il, avant de saluer la gestion de la crise par son pays et sa Première ministre, Jacinda Ardern. « Il y a eu quelques problèmes ici et là, mais pour la plupart, les Néo-Zélandais sont en général assez respectueux des règles, vous voyez ? Tout le monde s’assurait en quelque sorte que nous suivions les règles correctement, que nous maintenions une distanciation sociale et tout le reste. Collectivement, tous les Kiwis ont fait un très, très bon travail dans ce domaine, et c’est ce qui a permis de mettre fin à cette situation. Mais c’est un peu différent. Nous sommes un petit pays et nos frontières sont faciles à gérer. »

S’il s’amuse en expliquant s’être maintenu en forme en posant des écrans retard sur les vaches de sa ferme, Steven Adams raconte plus sérieusement qu’il était en communication constante avec le staff du Thunder.

Et il fait confiance à la NBA pour la reprise dans la « bulle ».

« Cela fait partie de ces choses qui vont probablement rentrer dans les livres d’histoire », répond-il, expliquant n’avoir même pas envisagé la possibilité de ne pas reprendre avec Oklahoma City. « C’est un environnement sûr qu’ils créent avec les meilleurs experts, et cela ne m’a donc pas traversé l’esprit. Je n’y ai même pas pensé. »

Steven Adams Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 OKC 81 15 50.3 0.0 58.1 1.8 2.4 4.1 0.5 2.5 0.5 0.9 0.7 3.3
2014-15 OKC 70 25 54.4 0.0 50.2 2.8 4.6 7.5 0.9 3.2 0.5 1.4 1.2 7.7
2015-16 OKC 80 25 61.3 0.0 58.2 2.7 3.9 6.7 0.8 2.8 0.5 1.1 1.1 8.0
2016-17 OKC 80 30 57.1 0.0 61.1 3.5 4.2 7.7 1.1 2.4 1.1 1.8 1.0 11.3
2017-18 OKC 76 33 62.9 0.0 55.9 5.1 4.0 9.0 1.2 2.8 1.2 1.7 1.0 13.9
2018-19 OKC 80 33 59.5 0.0 50.0 4.9 4.6 9.5 1.6 2.6 1.5 1.7 1.0 13.9
2019-20 OKC 61 27 59.5 33.3 58.8 3.3 6.0 9.4 2.4 2.0 0.8 1.5 1.1 11.1
Total   528 27 58.9 10.0 55.8 3.5 4.2 7.6 1.2 2.6 0.9 1.4 1.0 9.8

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés