Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

The Last Dance : Michael Jordan a peur que les gens le prennent pour « une personne horrible »

La superstar des Bulls a vu ce documentaire comme une manière de justifier certains de ses comportements.

C’est lundi prochain, le 20 avril, que sera diffusé sur Netflix les deux premiers épisodes de « The Last Dance », documentaire de dix heures retraçant la saison 1997-1998 des Chicago Bulls. Une sortie attendue par tout le monde, sauf peut-être par le principal protagoniste de l’histoire : Michael Jordan s’est pendant longtemps opposé à la sortie de ces archives, notamment parce qu’il a peur de l’image que celles-ci vont donner de lui.

C’est la première chose qu’il a confiée au réalisateur du documentaire, Jason Hehir, lors de leur rencontre en septembre 2017 : « Je lui ai demandé : ‘Pourquoi tu veux faire ça ?’ et il m’a dit : ‘Je ne veux pas’. Je lui ai demandé pourquoi, il m’a dit : ‘Quand les gens verront ce documentaire, je ne sais pas s’ils seront en mesure de comprendre pourquoi j’étais aussi intense, pourquoi j’ai fait ces choses-là, pourquoi j’ai agi comme ça, pourquoi j’ai dit ça’. »

Dix heures pour se justifier

Compétiteur ultime, Michael Jordan a dépassé plusieurs fois les limites pour tester ses coéquipiers.

« Je m’en fichais si je les défonçais. Si c’était le cas, je savais qu’ils ne seraient d’aucune aide quand on aurait le plus besoin d’eux. » Du MJ dans le texte, qu’on retrouvera dans le documentaire avec l’exemple de Scott Burrell, « role player » sévèrement bousculé par son leader.

« Quand vous verrez le passage, vous penserez que je suis une personne horrible » redoute-t-il. « Mais il faut comprendre que la raison pour laquelle je le traitais comme ça, c’est parce que je voulais qu’il soit dur en playoffs. On a joué Indiana, Miami et New York cette année-là. Il devait être dur et je devais savoir si je pouvais compter sur lui. C’est le genre de choses où les gens me verront agir et ils ne comprendront pas » se justifiait ainsi Michael Jordan auprès du réalisateur en 2017.

La réponse de ce dernier : « C’est super parce qu’on a dix heures pour changer l’opinion des gens et te permettre d’articuler les choses exactement comme tu viens de le faire avec moi. »

Des mots qui ont finalement convaincu Michael Jordan de se livrer comme jamais.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés