Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

La hache de guerre entre Kevin Garnett et le patron des Wolves n’est pas enterrée

L’ancienne légende des Wolves, qui avait des vues sur la franchise, n’a pas l’intention de pardonner à Glen Taylor son attitude dans la foulée du décès de Flip Saunders.

En août ou en octobre prochain, Kevin Garnett fera son entrée au Hall of Fame. Quelques mois plus tard, son numéro sera retiré par les Celtics. En revanche, « KG » n’a aucune célébration à son agenda chez les Wolves. Logique car l’ancienne légende du Minnesota est toujours en conflit avec le propriétaire de la franchise, Glen Taylor.

« Glen sait où ça en est, je ne m’en cache pas, » assure le retraité à The Athletic, sur l’éventualité de voir un jour son maillot décorer le Target Center. « Tout d’abord, ce n’est pas sincère. Deuxièmement, il subit la pression de beaucoup de fans et, je suppose, de la communauté là-bas. Glen et moi avions un accord avant la mort de Flip (Saunders). Quand Flip est parti, cet accord n’était plus d’actualité. »

Kevin Garnett revient sur le contexte de son retour dans le Minnesota en 2015, dans lequel le coach de l’époque avait joué un rôle important. KG n’avait pas caché à Flip Saunders son envie, à terme, de prendre des parts dans la franchise. Voire de carrément devenir propriétaire de la franchise, comme il l’avait évoqué il y a quatre ans.

Seulement le décès de Flip Saunders puis l’arrivée et la prise de pouvoir de Tom Thibodeau ont remis en question le « plan » que le futur Hall of Famer avait en tête.

« Je ne le pardonnerai pas à Glen, » poursuit l’intéressé. « Je pensais que c’était un homme et un homme d’affaires droit, et quand Flip est mort, tout s’est envolé avec lui. Mais je n’ai aucune raison de me plaindre, je vais de l’avant. Je chéris mes années dans le Minnesota dans cette communauté. »

Mais on comprend bien que Kevin Garnett n’acceptera pas de voir son maillot retiré tant que Glen Taylor sera aux commandes du club : « À ce stade, je ne veux pas avoir affaire à Glen Taylor, à Taylor Corp. ou à quoi que ce soit qui ait un rapport avec lui. J’aime mes Timberwolves, j’aimerai toujours mes gars. La ville de Minneapolis et l’État du Minnesota occuperont toujours une place spéciale dans mon cœur. Mais je ne fais pas de business avec les traîtres, avec des putains de traîtres. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minnesota Timberwolves en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés