Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Titre, MVP, rookie de l’année : Rudy Gay distribue les bons points

Confiné par l’épidémie du Covid-19, le vétéran a donné son avis sur la période actuelle et ses favoris pour les grandes distinctions d’une fin de saison… qui n’aura peut-être jamais lieu.

Plus les jours passent, plus on se demande si on verra le bout de cette saison 2019-2020, dont les premiers épisodes nous avaient tenus en haleine jusqu’à cet imprévu, le Covid-19, qui a mis la planète basket au repos forcé.

« Je savais que ce n’était qu’une question de temps pour qu’un joueur finisse par attraper le virus. Est-ce que je pensais que ça irait aussi loin au point de suspendre la saison ? Non, mais j’imagine qu’il fallait avant tout être prudent ».

Comme ses camarades, Rudy Gay a dû s’adapter et essaie de garder la forme en attendant de voir un semblant de bout du tunnel. « Quand tu es la tête dans le guidon avec le même rythme, faire tes affaires, partir, t’entraîner, aller au match, et que tout ça s’arrête, ça devient la folie. On dirait l’été là, parce que souvent l’été, on ne sait même pas quoi faire. Là en plus, on est bloqué à la maison, ce qui rend le truc bien pire », a-t-il confié à The Athletic.

L’année des Bucks ?

En attendant une amélioration, l’ailier fort des Spurs a distribué les bons points en imaginant ce à quoi la fin de saison aurait pu ressembler, à commencer par la lutte pour le titre qui s’annonçait féroce, particulièrement à l’Ouest avec un duel annoncé entre les deux rivaux de la Cité des Anges, sans oublier les Bucks, plus déterminés que jamais à disputer une finale NBA.

« Au sujet de cette saison, c’est difficile, je ne sais pas trop parce que tout le monde peut être battu. Mais en terme de consistance, je dirais Bucks ou Lakers, ces deux équipes. Les Bucks n’ont pas réussi ce qu’ils voulaient faire l’an dernier. Et je sais que ça peut prendre quelques années, même pour une très bonne équipe, d’aller jusqu’en finale NBA. Et je pensais que ça aurait pu être leur année ».

Concernant le duel Lakers-Clippers, Rudy Gay estime que le manque d’alchimie des troupes de Doc Rivers aurait joué en défaveur des coéquipiers de Kawhi Leonard sur la fin.

« Les Clippers ont à peine joué ensemble toute l’année, tu vois ce que je veux dire ? Il faut être soudé en playoffs, particulièrement si tu veux aller jusqu’en finale NBA. La plupart des équipes ont déjà ça. Elles ont déjà évolué ensemble et les joueurs se connaissent. Et je n’ai pas l’impression que les Clippers ont eu suffisamment d’expérience ensemble pour y arriver.

Pour ce qui est du titre du MVP de la saison, l’ancien des Grizzlies ou des Raptors ne fait pas vraiment dans l’originalité. « C’est soit Giannis (Antetokounmpo) soit LeBron (James). »

« Je ne sais vraiment pas lequel aurait été élu. Les gens peuvent dire beaucoup de choses des deux joueurs, du genre : « LeBron a une très grosse équipe » ou « Giannis ne sait pas shooter », que sais-je encore, mais les deux ont bien joué. Même Dame (Lillard) a eu une fenêtre pendant un temps. Il aurait pu avoir sa chance. Bien sûr, l’équipe aussi doit bien tourner, il y a beaucoup de facteurs. C’est la course au MVP, mais je crois que tous ceux qui ont fait une bonne saison méritent d’être considérés, donc ça fait pas mal de joueurs de mon point de vue ».

Ja Morant, le nouveau visage de Memphis

Rudy Gay a enfin profité du thème du rookie de l’année, où il n’y a pas vraiment de suspense, pour rendre hommage à Ja Morant, le meneur qui a redonné le sourire à Memphis, sa première franchise où il a passé sept ans.

« Honnêtement, je pense qu’il n’y a pas de course pour cette course, j’ai l’impression que Ja a déjà réglé l’affaire, mais je veux le voir la gagner. Ça n’enlève rien à Zion pour autant. Il va être une force dans cette ligue pour les années à venir, mais ça signifie beaucoup de pouvoir jouer pendant 82 matchs et de maintenir ce niveau. Peu de personnes peuvent faire ça. Zion est arrivé dans la ligue, il a été blessé, il s’est beaucoup reposé et a fait beaucoup de rééducation, mais il n’a pas vraiment vu le « Rookie Wall ». Vous devez comprendre, Ja, c’est un petit et il a su maintenir ce niveau tout au long de la saison. Et la dimension athlétique qu’il a, c’est d’un autre niveau, alors je lui tire mon chapeau ».

Reste maintenant à attendre la suite des événements pour vérifier si Rudy Gay avait vu juste…

Rudy Gay Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2006-07 MEM 78 27 42.2 36.4 72.7 1.2 3.3 4.5 1.3 2.5 0.9 1.8 1.0 10.9
2007-08 MEM 81 37 46.1 34.6 78.5 1.7 4.4 6.2 2.0 2.8 1.4 2.4 1.0 20.2
2008-09 MEM 79 37 45.3 35.1 76.7 1.4 4.2 5.5 1.7 2.8 1.2 2.6 0.8 18.9
2009-10 MEM 80 40 46.6 32.7 75.2 1.4 4.5 5.9 1.9 2.5 1.5 2.1 0.8 19.6
2010-11 MEM 54 40 47.1 39.6 80.5 1.5 4.7 6.2 2.8 2.4 1.7 2.5 1.1 19.8
2011-12 MEM 65 37 45.5 31.2 79.1 2.0 4.4 6.4 2.3 2.1 1.5 2.5 0.9 19.0
2012-13 * All Teams 75 36 41.6 32.3 81.4 1.3 4.8 6.2 2.7 2.4 1.5 2.6 0.7 18.2
2012-13 * MEM 42 37 40.8 31.0 77.6 1.3 4.6 5.9 2.6 2.1 1.3 2.5 0.7 17.2
2012-13 * TOR 33 35 42.5 33.6 85.6 1.3 5.1 6.4 2.9 2.9 1.7 2.9 0.7 19.5
2013-14 * All Teams 73 35 45.5 33.0 82.2 1.6 4.4 6.0 2.9 2.3 1.3 3.1 0.8 20.0
2013-14 * SAC 55 34 48.2 31.2 83.6 1.5 4.0 5.5 3.1 2.3 1.2 3.0 0.6 20.1
2013-14 * TOR 18 36 38.8 37.3 77.3 1.6 5.8 7.4 2.2 2.6 1.6 3.3 1.3 19.4
2014-15 SAC 68 35 45.5 35.9 85.8 1.4 4.4 5.9 3.7 2.3 1.0 2.7 0.6 21.1
2015-16 SAC 70 34 46.3 34.4 78.0 1.5 5.0 6.5 1.7 2.6 1.4 2.0 0.7 17.2
2016-17 SAC 30 34 45.5 37.2 85.5 1.2 5.2 6.3 2.8 2.6 1.5 2.5 0.9 18.7
2017-18 SAN 57 22 47.1 31.4 77.2 1.3 3.8 5.1 1.3 1.7 0.8 1.4 0.7 11.5
2018-19 SAN 69 27 50.4 40.2 81.6 0.9 5.9 6.8 2.6 2.3 0.8 1.7 0.5 13.7
2019-20 SAN 60 22 44.2 31.4 87.6 0.9 4.4 5.4 1.7 1.5 0.4 1.3 0.5 10.0
Total   939 33 45.6 34.5 79.8 1.4 4.5 5.9 2.2 2.4 1.2 2.2 0.8 17.1

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés