NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIA
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.26BOS1.7Pariez
  • LOS1.29DEN3.65Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Flashback] Quand Michael Jordan survolait le All-Star Game 1988 à Chicago

Trente-deux ans après, la NBA est de retour à Chicago pour le All-Star Weekend. En 1988 donc, c’est un certain Michael Jordan à domicile qui était reparti avec le trophée de MVP.

Les deux cinq de départ regorgent évidemment de joueurs aujourd’hui intronisés au Hall of Fame. À l’Ouest, Magic Johnson, Fat Lever, Alex English, Karl Malone et Hakeem Olajuwon faisaient notamment équipe, le temps d’un soir, tandis qu’à l’Est, ce sont Isiah Thomas, Michael Jordan, Dominique Wilkins, Larry Bird et Moses Malone qui avaient été choisis par les fans pour débuter la rencontre. Celle-ci promet d’être spectaculaire, grâce à un homme en particulier, bien décidé à se faire remarquer.

Festival de dunks et de caviars

Les deux joueurs qui feront le show durant toute la partie à l’Est, ce sont Dominique Wilkins mais surtout Michael Jordan. À eux deux, ils vont totaliser 69 points et nous offrir une pluie de dunks tous plus impressionnants les uns que les autres, que ce soit en transition, en pénétration ou sur alley-oop. Et ce au lendemain de leur concours de dunks légendaire, remporté par « MJ ». À domicile, l’arrière des Bulls ne désire qu’une chose : briller et décrocher son premier titre de MVP du All-Star Game. Et généralement, quand Michael Jordan veut quelque chose…

Dans le camp adverse, c’est Magic Johnson qui va régaler les 18 000 spectateurs du Chicago Stadium, mais dans un tout autre registre, celui de la distribution. Le meneur des Lakers va réussir 19 passes décisives ce soir-là, le deuxième plus gros total des rencontres All-Star à ce jour. Certaines de ses offrandes resteront dans les highlights historiques de l’événement. Passes aveugles, derrière le dos, avec rebond et du milieu : tout l’arsenal de « Magic » y passe et il fait clairement honneur à son surnom. Sa performance va elle aussi rester dans les mémoires.

Kareem Abdul-Jabbar un peu plus dans la légende

Mais cette domination dans le jeu signée Michael Jordan et Magic Johnson n’est pas le moment le plus marquant du match. Celui-ci est intervenu dans le 4e quart-temps, lorsque Kareem Abdul-Jabbar est devenu le meilleur marqueur de l’histoire des All-Star Games, dépassant Oscar Robertson d’un « skyhook », son geste symbolique.

Avec 251 points en cumulé, « KAJ » évinçait donc « Big O » et ses 246 unités. Et ce record, il le possédera durant 15 ans, avant d’être détrôné par un certain Michael Jordan, lui-même dépassé par Kobe Bryant quelques années plus tard. Aujourd’hui, le recordman s’appelle LeBron James, avec 362 points marqués en 15 participations. Le « King » devrait le détenir encore un bon bout de temps…

Michael Jordan, taille patron

Pour en revenir à la partie en elle-même, l’Est s’imposera finalement 138 à 133 après avoir fait la course en tête la majeure partie du temps. Avec ses 40 points marqués (à 17/23 aux tirs), Michael Jordan repart logiquement avec le trophée de MVP, remis des mains de David Stern. Dans la lignée de sa formidable saison 1987-88 (bouclée à près de 35 points, 6 rebonds, 6 passes, 3 interceptions et 2 contres de moyenne !), « His Airness » a fait la chanson toute la soirée aux défenseurs adverses, incapables de lui couper l’accès au cercle. Une performance de légende, tout simplement. À ses côtés, Dominique Wilkins aura lui aussi brillé avec ses 29 points.

À l’Ouest, la marque est elle beaucoup mieux répartie avec huit joueurs à 10 points ou plus, dont Magic Johnson, le plus en vue ce soir-là avec son énorme double-double : 17 points et 19 passes décisives. Si sa conférence l’avait emporté, il aurait très certainement été élu « Most Valuable Player » de cette rencontre.

Seul problème, Michael Jordan était décidé à marquer de son empreinte le week-end à Chicago, devant son public. Plus de trente ans après, ce doublé concours de dunk – MVP du All-Star Game reste ainsi dans les annales.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés