Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • DET6.8MIL1.05Pariez
  • ATL2.68MIA1.38Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kelly Olynyk impressionné par la complémentarité et l’alchimie du Heat cette saison

La franchise floridienne a modifié son roster cet été en faisant venir un « go-to-guy » et en misant sur des jeunes oubliés par les autres franchises. À mi-saison, les résultats de Miami, actuel deuxième à l’Est, dépassent toutes les attentes.

« On pensait tous qu’on allait être bons. Chaque équipe pense comme ça, qu’elle va avoir une chance d’être performante si elle fait bien son travail. Mais avec les additions réalisées l’an dernier, on pouvait voir que cette équipe s’entendait bien sur et en dehors du terrain. C’est un groupe qui travaille dur, où chacun joue pour l’autre des deux côtés du terrain. On a un bon collectif en terme d’alchimie et dans notre façon de bien bosser ensemble. Parfois, tu peux avoir un groupe de gars talentueux mais qui ne sont pas complémentaires. Nous, on se complète bien les uns les autres ».

Kelly Olynyk a évoqué les raisons de la réussite du Heat cette saison. Un état d’esprit guerrier, une volonté farouche de ne lâcher aucun match, mais surtout une cohésion remarquable au sein du vestiaire, consolidée cet été malgré les nombreux changements qui ont rythmé l’intersaison.

Des jeunes qui répondent présents et « savent shooter »

Il y a eu l’arrivée d’un joueur de calibre All-Star, un vrai leader avec Jimmy Butler, même s’il a fallu se séparer de Josh Richardson. Il y a eu la promotion de Bam Adebayo au poste 5 et le départ d’Hassan Whiteside.

Enfin, l’éclosion de plus jeunes éléments comme Duncan Robinson, Tyler Herro ou Kendrick Nunn était peut-être moins prévisible. Elle donne en tout cas un tout autre relief à la formation d’Erik Spoelstra, plus que jamais en route pour accrocher le Top 4 d’ici la fin de la saison régulière.

« On peut clairement penser qu’ils sont en avance sur leur parcours, » souligne l’intérieur. « On ne sait jamais avec les jeunes qui arrivent, comment ça va se traduire sur le terrain. Parfois, ça leur prend du temps de s’adapter à la vitesse ou au tempo d’un match NBA. Mais ce qui est sûr avec nos jeunes, c’est qu’ils peuvent vraiment shooter, ce qui aide forcément. On n’oublie jamais comment shooter et c’est quelque chose qui a vraiment aidé ».

Le trio Nunn – Robinson – Herro a en effet répondu présent dès le début de la saison régulière. Chacun a eu ses temps forts et a agi avec une décontraction digne de vétérans, comme lors du « MLK Day » face à Sacramento, lorsque Duncan Robinson a trouvé la ficelle au buzzer à 3-points pour envoyer les deux équipes en prolongation et permettre finalement au Heat de l’emporter, un exemple parmi tant d’autres…

« Ils ont été poussés à occuper des rôles dans lesquels ils devaient être prêts, rapidement, » poursuit Kelly Olynyk. « L’équipe n’avait pas le temps de les intégrer en douceur. Ils ont joué et on contribué depuis le début, et on peut les voir progresser d’autant plus. Ils sont bien meilleurs maintenant qu’ils ne l’étaient au début de la saison ».

Déjà la tête aux playoffs

Si Miami garde le cap d’ici la fin de la saison régulière, le prochain cap pour ce Heat version 2019-2020 sera de préserver la même cohésion en playoffs, une tâche qui sera loin d’être facile.

« Ton rôle peut changer chaque soir, d’une semaine ou d’un mois à l’autre. Quand tu joues dans une équipe qui gagne, tu dois t’assurer de rester prêt et tirer profit de chaque occasion. Faire tout ce que tu peux pour aider l’équipe à gagner. Selon l’adversaire et le tour dans lequel tu te trouves, la postseason, c’est un jeu différent. Il faut utiliser des cinq différents, faire des ajustements, tout change en playoffs ».

À voir si la mayonnaise prendra aussi bien. Ce qui est sûr, comme le conclut l’ancien intérieur de Boston : « C’est une bonne époque pour être fan du Heat de Miami ».

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Jimmy Butler 46 34.4 45.7 24.8 83.6 1.8 5.0 6.8 6.1 2.3 1.8 0.5 1.4 20.6
Jae Crowder 3 30.3 58.6 60.0 88.9 1.0 6.3 7.3 1.3 0.7 2.0 0.3 2.3 18.0
Goran Dragic 43 28.3 44.7 38.4 74.9 0.4 2.5 3.0 5.0 2.5 0.6 0.2 1.9 16.1
Bam Adebayo 54 34.5 57.9 9.1 68.1 2.6 7.8 10.4 4.9 2.7 1.2 1.2 2.4 15.8
Kendrick Nunn 51 30.0 43.9 34.1 82.9 0.3 2.5 2.7 3.5 1.7 0.9 0.2 2.2 15.3
Tyler Herro 46 27.7 41.4 39.3 83.5 0.3 3.7 4.0 2.0 1.6 0.6 0.2 1.3 13.1
Duncan Robinson 54 29.1 45.7 43.8 88.9 0.1 3.1 3.2 1.4 0.8 0.5 0.2 2.9 12.6
Justise Winslow 11 32.0 38.8 22.2 66.7 1.5 5.2 6.6 4.0 2.2 0.6 0.5 3.5 11.3
Dion Waiters 3 14.0 38.5 47.1 0.0 0.0 3.7 3.7 1.0 1.0 0.0 0.7 1.7 9.3
Derrick Jones 40 24.7 49.4 28.6 77.9 1.0 3.2 4.2 0.9 0.6 1.0 0.7 2.2 8.7
Kelly Olynyk 48 19.5 45.3 38.7 87.0 0.7 3.9 4.6 1.5 1.1 0.6 0.3 2.4 7.5
Meyers Leonard 49 20.1 52.0 42.9 65.4 0.6 4.5 5.1 1.1 0.7 0.3 0.3 2.1 6.1
James Johnson 18 15.6 44.8 35.6 57.1 0.4 2.4 2.9 1.2 0.8 0.3 0.7 1.9 5.7
Andre Iguodala 3 21.1 55.6 42.9 0.0 1.7 3.7 5.3 2.3 1.3 0.3 0.3 2.3 4.3
Chris Silva 37 7.8 63.1 0.0 68.9 1.4 1.4 2.8 0.5 0.8 0.2 0.5 2.0 3.1
Gabe Vincent 4 10.2 21.1 25.0 0.0 0.0 0.8 0.8 0.8 0.0 0.2 0.0 0.5 3.0
Udonis Haslem 2 5.4 100.0 0.0 75.0 0.0 1.5 1.5 0.0 0.0 0.0 0.0 1.5 2.5
Kz Okpala 5 5.2 60.0 0.0 50.0 0.2 0.8 1.0 0.2 0.2 0.4 0.2 0.4 1.4
Daryl Macon 4 3.5 33.3 50.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.2 0.5 0.0 0.0 0.2 0.8

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés