Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.5LOS1.45Pariez
  • ORL3HOU1.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kendrick Nunn veut se venger des joueurs de la Draft 2018

L’arrière du Heat n’a pas digéré d’avoir été zappé de la Draft 2018 et entend bien le faire payer à chacun des joueurs choisis cette année-là, dont il croisera la route.

Recruté en fin de saison dernière par Miami, sans avoir joué une seule minute pour autant, Kendrick Nunn est exposé sous son meilleur jour en tant que arrière titulaire du Heat depuis le début de saison.

Pourtant, il y a un an, le joueur se remettait à peine d’une grosse désillusion. Non drafté après avoir terminé deuxième meilleur marqueur de première division NCAA derrière Trae Young avec Oakland, il venait d’embarquer en G-League avec les Santa Cruz Warriors, et il commençait à enchaîner les cartons sans savoir où ça le mènerait.

« Je ne pourrais pas tous les nommer, mais pour rendre le truc plus simple, je les ai tous mis dans une boîte »

Pendant une longue saison, il a donc rongé son frein, en se promettant que s’il avait un jour l’occasion de fouler un parquet NBA, il ferait payer tous les meneurs/arrières qui lui avaient « volé » sa place à la Draft de 2018.

« Je ne pourrais pas tous les nommer, mais pour rendre le truc plus simple, je les ai tous mis dans une boîte. Et je les reconnais quand je les vois sur le parquet. Je ne leur en fais pas part verbalement, mais j’ai une note qui me revient en tête et qui me rappelle ce que je dois faire », a-t-il confié au Sun-Sentinel.

On y retrouve donc Trae Young, Shai Gilgeous-Alexander mais aussi Kevin Huerter, Landry Shamet ou Collin Sexton, 8e choix en 2018, qu’il s’est fait un plaisir de dominer lorsque Miami et Cleveland se sont récemment affrontés, scorant 8 points de plus (23) et délivrant également cinq passes décisives supplémentaires (8).

« C’était la première fois que je le rencontrais, que je me mesurais à lui… La première fois », a-t-il rappelé alors que le Heat a déjà gagné deux fois contre les Hawks, mais Trae Young s’était blessé lors du premier match et avait été absent lors du second.

« Maintenant, ils me connaissent »

Parmi les raisons qui ont conduit Kendrick Nunn à être zappé de la Draft 2018, il y a son âge (24 ans depuis cet été) qui le démarque de ses petits camarades. On notera aussi un cas de violence conjugale sur sa copine de l’époque (il avait plaidé coupable) qui lui avait valu d’être tout simplement viré de la fac d’Illinois et de vivre une saison blanche en 2016-2017. Voilà qui n’a pas plaidé en sa faveur, même si le joueur avait bien rebondi avec Oakland, terminant la saison à 26 points et 3.8 passes décisives par match !

« Ça m’a choqué » a-t-il ajouté en repensant à sa soirée cauchemar de la Draft 2018. « Mais ce sont des choses qui arrivent, ça fait maintenant partie du passé pour moi. Je retrouve des gars que j’ai affrontés pendant des années. Mais maintenant, ils me connaissent et le scouting report les force à se concentrer un peu plus, j’imagine ».

Prochain rendez-vous à venir pour Kendrick Nunn le revanchard ? Cleveland et donc Collin Sexton demain soir…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés