NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND102
BOS105
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pelicans victimes de Luka Doncic

Avec son triple double (25 points, 10 rebonds et 10 passes), le Slovène a montré la voie dans la victoire des siens sur le parquet de la Nouvelle-Orléans (123-116).

« Tout le monde est content après cette victoire, mais ce n’est qu’un début ». Luka Doncic garde logiquement la tête froide avec cette deuxième victoire de la saison des Mavericks. Un succès dont il est, de nouveau, le principal contributeur avec son 9e triple double en carrière. Même s’il assurait après la rencontre ne pas avoir réalisé qu’il avait atteint ce stade…

Dans ce match plutôt plaisant avec deux équipes adroites et davantage concernées par leur attaque, chacun a droit à son temps fort. Les Pelicans d’abord en signant un très gros premier quart-temps (41-27) basé sur des accès au cercle relativement faciles. Bien trouvé par ses arrières, Derrick Favors est celui qui en profite le plus sous le cercle, à l’instar d’un Josh Hart qui fait bien de délaisser le tir lointain pour se rapprocher.

Puis les visiteurs, qui comptent jusqu’à 16 unités de retard, répondent en signant à leur tour 12 solides minutes (45-23) pour revenir au score à la pause. Particulièrement actif au rebond, Jalen Brunson signe là un bon passage pour répondre à la justesse de Brandon Ingram, à l’aise dans tous les périmètres ce soir. Alors que J.J. Redick est étonnamment discret et que Jrue Holiday ne rentre pas grand-chose, Ingram reçoit le soutien de son ex-coéquipier des Lakers, Lonzo Ball. Ce dernier parvient, de temps à autre, à sanctionner de loin mais son 3/12 final est loin d’être impressionnant.

Plus convaincants dans la troisième période, les Mavs prennent légèrement leurs distances au score. Doncic met Finney-Smith sur orbite au alley-oop puis trouve Kleber derrière l’arc en transition. Pas particulièrement adroit longue distance, le Slovène régale et se régale dans la raquette adverse en signant plusieurs « euro step ».

Luka Doncic est le plus « clutch »

Il est bien soutenu par plusieurs hommes de banc bien inspirés. Seth Curry d’abord avec son adresse de loin, mais surtout Delon Wright, précieux en défense (5 interceptions) et très sûr dans ses finitions. Avec un Kristaps Porzingis tout autant bien inspiré des deux côtés du parquet, Dallas s’offre un matelas confortable jusqu’au retour des Pelicans porté par Brandon Ingram.

Malheureusement pour les locaux, ils passent à côté de leur « money time » à l’instar de cette passe de l’ancien Laker, mal ajustée qui termine en tribune. Auteur d’un « runner » très compliqué dans le trafic, Luka Doncic se charge de terminer les débats avec un « step-back » primé… avec la planche ! « Il rentre ce genre de tirs », pouvait saluer Kristaps Porzingis à la fin de la rencontre. « Il a été ultra décisif en fin de match, il adore ces moments ».

Les Mavs (2-0) rejouent dimanche avec la réception des Blazers tandis que les Pelicans (0-2) se déplacent à Houston dès ce soir.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *