Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72CLE2.13Pariez
  • BRO1.52IND2.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Avec Nikola Jokic et Jamal Murray, les Nuggets estiment avoir déjà leur duo de superstars

Pas besoin de recruter deux All-Stars à Denver. Avec son meneur et son pivot, Michael Malone veut croire qu’il a les mêmes armes que Los Angeles, Houston ou Brooklyn.

Alors que la concurrence se lançait dans une course à l’armement, les Nuggets ont misé sur la stabilité cet été. Ils ont doublement misé dessus puisqu’en plus de ne pas toucher (ou presque) à leur effectif, ils ont prolongé Jamal Murray pour 170 millions de dollars sur cinq ans.

L’idée est d’associer sur la durée le meneur à Nikola Jokic, pour former un duo digne de celui des Rockets, Lakers, Clippers ou Brooklyn. « Ce qui nous sépare des autres, c’est qu’on le fait de l’intérieur », analyse Michael Malone dans le Denver Post. « On n’a pas hypothéqué notre futur en essayant d’introduire un grand nom. On laisse nos jeunes joueurs devenir des stars comme Jamal et Nikola. Et Murray a clairement les atouts pour former un binôme avec Jokic. J’ai commencé à le voir l’année passée, notamment pendant les playoffs. »

« Savoir se trouver comme ça, ça ne s’apprend pas »

Une stratégie qui fut appliquée par les Warriors (avant l’arrivée de Kevin Durant) et les Spurs avant eux, avec la réussite que l’on sait. Elle est aussi vantée à Portland. Elle possède d’ailleurs un avantage certain : la continuité.

Les deux joueurs de Denver évoluent ensemble depuis maintenant trois ans. Les automatismes sont là, la connexion est solide. Ça peut faire la différence.

« Ils ont une incroyable entente sur le terrain, une synergie », explique le coach des Nuggets. « Ils se lisent et se comprennent tellement bien. On était à 13 victoires en 16 matches la saison passée, quand les rencontres se décidaient en moins de trois points. Ils en étaient grandement responsables. Savoir se trouver comme ça, ça ne s’apprend pas. On ne peut pas aller plus vite que la musique, il faut du temps. »

Nikola Jokic étant un joueur discret malgré son nouveau statut, aucun des deux n’attire plus la lumière que l’autre, ce qui permet un parfait équilibre. « On est collectif, il n’y a pas de moi ou de lui », poursuit Jamal Murray. « C’est le jeu qui prime, la passe, la coupe, le shoot ouvert. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denver Nuggets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés