Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Goran Dragic raconte son faux départ aux Mavericks

Le meneur floridien est revenu sur son transfert annulé de Miami vers Dallas, tout en se projetant sur la saison à venir.

« Évidemment, le lendemain matin, j’ai reçu beaucoup de textos ». Goran Dragic revient sur le jour où son transfert de Miami vers Dallas devait avoir lieu. Le Heat pensait le faire partir pour faciliter l’arrivée de Jimmy Butler. Là où les Mavs pensaient récupérer uniquement… Derrick Jones Jr. et Kelly Olynyk, au point de se retirer des discussions.

Le meneur a suivi son dossier de loin car il a passé la majorité de son été en Slovénie. « Pour être franc, j’en ai su un peu plus après coup », relate-t-il. « Parce qu’au moment où c’est arrivé, je dormais. Je ne savais pas ce qu’il se passait. Le lendemain, c’était un peu fou car on ne savait pas si l’échange avait été conclu ou non. Donc beaucoup de mes amis m’ont appelé et questionné. Mais je n’en avais aucune idée, je venais de me réveiller ».

Selon le Miami Herald, le Heat aurait de nouveau cherché à se séparer de Goran Dragic, malgré cet échange avorté, dans cette même optique d’obtenir du lest financier. La solution est venue de Portland, favorable pour recevoir Hassan Whiteside, plus gros salaire de l’équipe à l’époque. « Je n’ai parlé à personne, ni à mon agent, ni avec le Heat, j’ai laissé faire », raconte le meneur, en bon vétéran, déjà échangé à plusieurs reprises par le passé, qu’il est.

Jimmy Butler ? « Un grand compétiteur »

À 33 ans, il va finalement repartir pour une sixième saison à Miami. Il fera donc équipe avec celui qui a failli le pousser vers la sortie : Jimmy Butler. « C’est un grand compétiteur », commence par qualifier le Slovène. « Cela se voit sur le terrain. Je ne le connais pas personnellement mais lorsque je joue contre lui, c’est un défenseur rugueux, c’est quelqu’un qui parle beaucoup ».

Une « super recrue » pour une équipe qui, hormis les départs d’Hassan Whiteside et de Josh Richardson vers Philadelphie, a gardé la même ossature par rapport à l’année dernière. « Certains gars vont avoir plus de temps de jeu », juge Goran Dragic. « Des gars comme Bam (Adebayo) et Tyler Herro, vraiment un super rookie. Et bien sûr, avec l’ajout de Jimmy Butler, je pense que nous avons une meilleure équipe ».

Goran Dragic devrait, en toute logique, y occuper un rôle important. Et cela alors qu’il sort de sa saison la plus courte (36 matches) à cause d’une opération du genou. Le Slovène assure avoir récupéré aujourd’hui mais reconnait qu’il va sans doute devoir adapter son jeu au poids des ans : « Peut-être plus de tirs à 3-points, plus de « catch-and-shoot ». Je bosse dans ce sens ».

Pas certain qu’il récupère son poste de titulaire, où Justise Winslow avait été aligné pour signer sa meilleure saison en carrière. « Au final, le coach décide qui va jouer et démarrer les matches », rappelle Goran Dragic, qui rentre dans sa dernière année de contrat (19 millions de dollars) avec l’intention de retrouver la santé.

Goran Dragic Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 PHX 55 13 39.3 37.0 76.9 0.6 1.3 1.9 2.0 1.6 0.5 1.3 0.1 4.5
2009-10 PHX 80 18 45.2 39.4 73.6 0.5 1.7 2.1 3.0 1.6 0.6 1.6 0.1 7.9
2010-11 * All Teams 70 18 43.5 36.1 62.4 0.5 1.5 2.0 2.9 1.8 0.7 1.7 0.1 7.5
2010-11 * PHX 48 18 42.1 27.7 60.8 0.5 1.3 1.8 3.1 1.9 0.8 2.0 0.1 7.4
2010-11 * HOU 22 17 47.2 51.9 66.7 0.6 2.0 2.6 2.5 1.6 0.6 1.0 0.2 7.7
2011-12 HOU 66 27 46.2 33.7 80.5 0.8 1.7 2.6 5.3 2.5 1.3 2.4 0.2 11.7
2012-13 PHX 77 34 44.3 31.9 74.8 0.8 2.3 3.1 7.4 2.8 1.6 2.8 0.3 14.7
2013-14 PHX 76 35 50.5 40.8 76.0 0.9 2.3 3.2 5.9 2.7 1.4 2.8 0.3 20.3
2014-15 * All Teams 78 34 50.1 34.7 77.4 1.0 2.5 3.5 4.5 2.5 1.0 2.2 0.2 16.4
2014-15 * PHX 52 33 50.1 35.5 74.6 1.0 2.6 3.6 4.1 2.3 1.0 2.2 0.2 16.2
2014-15 * MIA 26 35 50.2 32.9 80.8 1.2 2.3 3.4 5.4 2.9 1.1 2.3 0.2 16.6
2015-16 MIA 72 33 47.7 31.2 72.7 0.8 3.1 3.9 5.8 2.6 1.0 2.6 0.2 14.1
2016-17 MIA 73 34 47.5 40.5 79.0 0.9 3.0 3.8 5.8 2.7 1.2 2.9 0.2 20.3
2017-18 MIA 75 32 45.0 37.0 80.1 0.7 3.4 4.1 4.8 2.4 0.8 2.2 0.2 17.3
2018-19 MIA 36 28 41.3 34.8 78.2 0.6 2.5 3.1 4.8 2.3 0.8 2.0 0.1 13.7
Total   758 28 46.6 36.3 76.2 0.7 2.3 3.1 4.8 2.3 1.0 2.3 0.2 13.8
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Dallas Mavericks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés