NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Sur un miracle en prolongation, les Etats-Unis dominent la Turquie d’un petit point…

Les Turcs loupent quatre lancers à neuf secondes de la fin, et Team USA s’impose 93-92 après prolongation. Le bras de Khris Middleton n’a pas tremblé.

Les fans de NBA ont forcément pensé à Nick Anderson, le malheureux arrière du Magic. En 1995, il avait loupé quatre lancers face aux Rockets dans le Game 1 des Finals. Orlando se fera « sweeper » et lui traînera ces échecs comme des boulets…

Quatorze ans plus tard, ce sont Cedi Osman et Dogus Balbay qui ont complètement déjoué. Il reste neuf secondes, et la Turquie mène 92-91. Les arbitres ont sifflé une anti-sportive à Joe Harris, et voilà comment les Turcs peuvent tuer le match puisqu’ils récupèrent la balle après les deux premiers lancers…

Sauf que Dogus Balbay d’abord, puis Cedi Osman loupent les quatre ! C’est Jayson Tatum qui prend le rebond et il fonce de l’autre côté. Il trouve Khris Middleton sous le cercle, et faute sur le shooteur des Bucks. Il reste deux secondes, et c’est au tour de Khris Middleton de pouvoir donner l’avantage aux Américains. Ce sera sans Jayson Tatum qui rejoint direct les vestiaires. Sa cheville a vilainement tourné. C’est d’ailleurs ce même Tatum qui avait envoyé les deux équipes en prolongation. Il restait 0.1 seconde à jouer dans le quatrième quart-temps. Trois lancers pour lui. Il n’en avait mis que deux sur les trois, 81-81, « over time » !

Kemba Walker encore très précieux…

Cette fois, c’est Khris Middleton qui est sur la ligne. Il met les deux, et donne l’avantage aux Américains (93-92). Il reste deux secondes à jouer. Temps-mort des Turcs qui donnent la balle au meilleur joueur du match, Ersan Ilyasova (23 pts, 14 rbds !). Le Buck loupe son tir après son stepback. C’est terminé. Team USA est miraculé.

Avant ces dix dernières secondes épiques, on retiendra que Team USA doit une fière chandelle à Kemba Walker. Son tir au buzzer du troisième quart-temps compte énormément au final. Dans la prolongation, on retiendra aussi son coup de chaud pour éviter que la Turquie ne se détache. Un bon point aussi pour Joe Harris qui a fait du bien dans le 4e quart-temps. L’agressivité du shooteur des Nets est un plus, et on l’a même vu se friter avec Scott Wilbekin. En revanche, que de mauvais choix de Donovan Mitchell dans le money time, à l’inverse d’un Cedi Osman qui s’était enfin réveillé dans les dernières minutes du match. Malheureusement pour lui, les deux lancers loupés risquent de le hanter…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *