Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Guerschon Yabusele retourne en Chine pour « une année de transition »

Dans les colonnes de Sport24, l’ailier-fort français justifie son choix de retourner dans le championnat chinois après son expérience ratée aux Celtics.

Après avoir joué 74 matches en deux ans pour sept petites minutes de moyenne, Guerschon Yabusele n’a pas convaincu les dirigeants de Boston au point d’être coupé début juillet.

Plutôt que d’accepter une invitation pour disputer la présaison, l’intérieur français a en effet décidé de retourner en Chine où il avait brillé juste après la Draft. Un vrai choix de carrière selon lui.

« Par rapport à tout ce qu’on me proposait, à ma situation, nous avons estimé avec mes agents que la Chine était la meilleure destination possible. Retourner en Chine veut dire que je vais pouvoir retrouver la confiance et vraiment avoir la balle dans les mains. Je vais pouvoir être maître du jeu » explique le Français à nos confrères de Sport24. « Ce qu’on me proposait ne correspondait pas vraiment avec ce que je recherchais. On me demandait de venir participer au « training camp » de certaines équipes, pour me tester. Il n’y avait rien de concret et ce n’était pas ce dont j’avais besoin après avoir passé trois ans dans l’attente à Boston. Il me fallait de la stabilité. La NBA est mon rêve, mais quelques fois, une année de transition peut être ce qu’il y a de meilleur ».

L’équipe de France est clairement un objectif

Dans un championnat plutôt faible avec seulement deux joueurs étrangers par équipe, Guerschon Yabusele va donc se refaire une santé, et il le répète, il a toujours la NBA dans son viseur. « Je vais être clair : mon rêve, c’est la NBA. Ce n’est pas quelque chose que j’abandonne. Ce n’est pas un rêve que je laisse. J’ai juste besoin d’une année durant laquelle je peux prendre tout ce qu’il y a à prendre. Je n’ai pas joué pendant deux ans et demi. C’est pour ça que je retourne en Chine. Pour jouer. Et on verra ce qu’on me propose l’été prochain ».

Quant à son passage raté à Boston, il ne considère pas ça comme un échec : « Ce que je préfère me dire, c’est que j’aurais dû travailler encore plus. Je me pose des questions, j’essaye de savoir comment j’aurais pu faire différemment. Mais ce n’est pas un échec. J’ai vraiment beaucoup appris. J’ai eu la chance de jouer avec des joueurs comme Kyrie Irving, Al Horford, Jayson Tatum… »

Autre expérience qui l’intéresse, l’Equipe de France. Les Bleus pourraient disputer les Jeux olympiques en 2020 à Tokyo, et il se tient prêt : « Faire partie de ce groupe serait génial. L’équipe de France est clairement un objectif. Jouer pour ses fans et représenter son pays, c’est aussi pour ça que j’ai commencé le basket. »

L’intégralité de l’interview à lire sur Sport24

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés