Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72UTA2.13Pariez
  • LOS1.79LA 2.03Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kawhi Leonard : « Je n’ai donné de faux espoirs à personne »

Dans une longue interview accordée à Yahoo! Sports, l’ailier des Clippers revient sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre les Clippers plutôt que les Lakers.

On a rarement vu un Kawhi Leonard aussi détendu que mercredi lors de la conférence de presse qui a officialisé sa venue aux Clippers en compagnie de Paul George. De l’humour, pas de langue de bois et un sourire qui en dit long sur son bonheur de retrouver sa Californie.

Ensuite, il a évidemment répondu 0 des gros médias US, et notamment à Yahoo! Sports. D’abord, il a rappelé qu’il était maître de son destin, et donc du calendrier. Il a étudié toutes les options et pris son temps, et il n’a pas de regrets vis à vis des Raptors et des Lakers qui attendaient sa décision depuis une semaine…

« S’ils ne voulaient pas m’attendre, rien ne les obligeait… » répond-il. « Ils ont eu une grosse opportunité de me signer. Les Lakers étaient proches mais j’ai choisi l’autre côté. Je n’ai donné de faux espoirs à personne. J’ai pris mon temps pendant la free agency, pour être sûr de prendre la meilleure décision pour moi et ma famille. J’ai le sentiment que la couverture de certains médias ont fait croire l’inverse, avec des gens qui disaient que c’était 99% sûr que je signe à Toronto ou 99% sûr que j’allais aux Lakers. »

Ça n’enlève rien à Toronto, mais je voulais jouer chez moi

Autre regret : que l’on fasse croire qu’il avait tout manigancé et poussé Paul George à demander son transfert. « Bah merde, si c’est le cas, j’ai besoin d’un poste de dirigeant » ironise le MVP des Finals 2019. « Voilà ce j’ai à dire : les joueurs parlent, et quand j’ai parlé avec les Clippers, ils avaient en tête des joueurs qu’ils pourraient associer avec moi. Le nom de Paul y était, et j’ai dit que j’adorerais jouer avec lui. Ils ont transformé l’idée deux ou trois jours après. J’étais proche de signer avec les autres équipes, mais une fois qu’ils m’ont dit qu’un accord était sur la table, j’ai sauté dessus. »

Ce qui a aussi fait la différence, c’est son avenir personnel, près de ses proches. « Vous savez, quand on s’est réunis avec mon camp, pour peser le pour et le contre, il n’était jamais question de gagner un titre » assure Leonard. « C’était une question d’avenir. Pour moi, ma famille, c’est le genre de décision qu’il fallait prendre. Ça n’enlève rien à Toronto, mais je voulais jouer chez moi. Je voulais déjà le faire avant d’être transféré à Toronto, et une fois là-bas, mon but était de créer l’histoire et de gagner un titre. J’ai le sentiment d’avoir très bien fait mon boulot, et qu’on devrait m’accorder le choix d’aller où je veux après leur avoir donné ce qu’ils recherchaient. Je voulais juste jouer chez moi. Comme l’a dit Paul, nos familles peuvent venir aux matches. (…) Pour moi, c’était d’abord lié à ma situation familiale plutôt qu’une décision liée au basket. Le basket continuera sans moi, et j’ai le sentiment qu’en étant ici, nous voulions être sûrs de le partager avec ceux qu’on aime, et c’est l’une des raisons les plus importantes de ma venue aux Clippers. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA Clippers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés