Summer
league
Summer
league
CHI50
MIL46
NYK14
CHA27
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Alfonzo McKinnie prêt à écrire une nouvelle page de son conte de fées

Avec la blessure de Kevin Durant, l’ailier passé par le Luxembourg va vivre encore plus intensément ce nouveau rêve.

L’histoire était déjà belle pour Alfonzo McKinnie, passé du championnat Luxembourgeois à Golden State, mais elle prend encore un nouveau tournant avec la qualification des Dubs en Finals et la blessure de Kevin Durant : l’ancien journey man va tenter activement d’aller chercher un titre de champion.

« En tant que basketteur, c’est le must » estime-t-il dans les colonnes du San Francisco Chronicle. « C’est la grande scène. En tant qu’individu, ça signifie énormément aussi parce que je suis fan de basket depuis toujours, je regarde toutes les finales depuis que je suis en âge de le faire. Y participer, c’est une chance incroyable. J’ai eu les bonnes opportunités au bon moment, j’ai montré aux gens ce dont j’étais capable. Ça m’a permis d’atterrir où je suis, et j’en suis reconnaissant. »

On ne lui demande pas d’être « Alfonzo McKD » en l’absence de Kevin Durant, simplement de tout donner à l’aile en compliquant la tâche du meilleur attaquant adverse. Lou Williams, James Harden et Damian Lillard par séquences ces dernières semaines, et bientôt Kawhi Leonard, le go-to-guy d’une équipe qu’il connaît un petit peu puisqu’il en faisait partie l’an passé (14 matchs disputés).

Comme un fan devant l’exploit de Kawhi Leonard

« J’ai regardé tous leurs matchs, pour voir comment ils jouent, comment ils défendent, comment ils courent. J’ai vu le game winner de Kawhi et j’étais en mode fan pendant une minute. Il met des tirs importants. C’est un truc qu’on va devoir l’empêcher de faire. »

Même si Andre Iguodala devrait être là, il aura des minutes et pourra s’appuyer sur celles cumulées lors des Match 3 et 4 avec 48 minutes passées sur le terrain, dont une prolongation, preuve de la confiance de Steve Kerr.

« Je pensais voir marqué Livingston à cause de son expérience et de ses qualités à l’aile et quand j’ai regardé le scoring board je me suis dit ‘Ok, en piste, c’est l’heure’. Être pro c’est être prêt. Il se passe beaucoup de choses au cours d’une saison, il faut se tenir prêt. Je pense m’être préparé pour ces situations, et pour les maximiser. »

Son incroyable parcours parle pour lui.

A lire : l’interview d’Alfonzo McKinnie

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *