NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
CHI1:00
IND
DET1:00
ORL
CLE1:00
PHI
BOS1:30
MIA
MEM1:30
BRO
MIN1:30
DAL
WAS2:30
SAS
NYK2:30
UTH
OKC3:00
POR
DEN4:00
PHO
SAC4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.31CHI1.62Pariez
  • IND1.32DET3.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft : Mark Cuban pas convaincu par l’abaissement de l’âge d’éligibilité

Cette fois, c’est au tour du propriétaire des Mavs de s’inviter dans le débat autour de l’abaissement de la limite d’âge pour s’inscrire à la Draft.

Alors qu’Adam Silver a récemment confié que la NBA travaillait avec le syndicat des joueurs pour abaisser la limite d’âge pour s’inscrire à la Draft, actuellement de 19 ans, le propriétaire des Mavs a déclaré être « d’accord » avec ce retour en arrière (jusqu’en 2005, les joueurs de 18 ans étaient éligibles). Néanmoins, Mark Cuban partage quelques inquiétudes.

« [Des gars] sont arrivés ici, ne savaient pas comment écrire un chèque ou signer un bail », a-t-il confié au Dallas Morning News. « En gros, ils avaient besoin de quelqu’un pour leur tenir la main. Ça rendait la situation difficile pour eux. C’est compliqué de se concentrer sur son travail quand on ne sait même pas le faire avec les choses du quotidien et ce qui est nécessaire pour la vie. »

« Des tas de gosses vont tomber de haut »

Une situation pas limitée aux lycées, et qui fait écho à la multitude de joueurs arrivés tôt en NBA, comme Antoine Walker ou Darius Miles, mal conseillés au point même de ne pas anticiper la part de l’impôt sur le revenu dans leurs dépenses.

Pour le propriétaire des Mavs, cette situation pourrait empirer avec l’abaissement de l’âge limite pour la Draft, d’autant que le circuit AAU (l’association du sport amateur aux États-Unis) est une jungle à même de broyer les plus fragiles.

« La conséquence, problématique et involontaire, c’est que vous allez voir des programmes AAU et des parents pousser encore plus forts pour que les mômes soient visibles, peut-être au dépens de leur éducation, de l’apprentissage des bons fondamentaux car des coaches leur diront qu’ils ont une chance d’être des ‘none-and-done’ (formule inventée par Mark Cuban en référence au ‘one-and-done’). Des tas de gosses vont tomber de haut et être inéligibles, ce genre de choses. »

Au bout du compte, Mark Cuban rappelle que le système actuel, permettant aux joueurs de faire leurs débuts à l’étranger ou en G-League, offrait déjà des solutions pour tout le monde.

« Si vous voulez l’aventure internationale, l’exposition à un basket différent et d’autres fondamentaux, allez en Europe », poursuit-il. « Si ce n’est pas votre truc pour quelque raison qui soit et que vous êtes déjà très visible sur les réseaux sociaux comme Zion Williamson, allez en G-League (…) Vous pourriez être bien mieux à contrôler votre propre destinée et à gagner le plus d’argent possible en gérant vos apparitions (promotionnelles), vos sponsors et faire ce que vous voulez sur le court terme. »

Rappelons que le propriétaire texan a déjà récemment évoqué le problème de la formation aux États-Unis.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés