News

Les Rockets doivent réduire leurs erreurs

C’est l’une des statistiques éloquentes de ce premier duel entre Rockets et Warriors, qui a largement tourné à l’avantage des seconds. Houston, l’équipe qui prend le plus soin du ballon dans ces playoffs (moins de 10 turnovers par match), n’a encore perdu que 13 ballons dans ce match (contre 9 aux Warriors). En revanche, les Texas ont été beaucoup plus sanctionnés en contre-attaque : 18 points à… 3 !

Plus globalement, Houston a souffert, comme à peu près toutes les équipes de la ligue, face au jeu en transition des champions en titre. Combien de fois a-t-on vu Klay Thompson se retrouver seul au monde derrière la ligne à 3-points ?

Pas d’erreur possible face aux Warriors

En conférence de presse d’après-match, sans être beaucoup plus expansif que son coéquipier Chris Paul, James Harden a reconnu qu’ils devaient faire « un meilleur job pour savoir qui est sur le terrain (sic) ».

« En première période, Nick Young a eu deux ou trois tirs à 3-points ouverts. On a aussi lâché quelques layups ouverts. Ces erreurs ne peuvent pas arriver, parce que c’est 10, 12, 15 points qu’eux ne nous autorisent pas. Ils vont rentrer des tirs difficiles mais nous devons aussi être plus attentifs pour savoir qui est sur le terrain, essayer de faire les rotations et leur faire prendre des tirs plus durs. »

Plus facile à dire qu’à faire bien sûr. Car James Harden le répète : il y a sanction à la moindre erreur face à cette équipe.

« Si tu rates un shoot ou tu perds le ballon, ils attaquent, ils obtiennent des dunks ou des tirs à 3-points. Je n’ai pas en tête leur nombre de points en transition inscrits mais c’était trop. On doit donc être meilleurs pour prendre soin du ballon, prendre de meilleurs tirs et revenir en défense. À plusieurs reprises, on ne défendait sur personne, ça ne peut pas arriver. »

Être attentif à tout le monde…

« Défensivement, on doit être meilleurs », tonne de son côté Chris Paul. « On doit mieux communiquer. » Et tenter de limiter les « cadeaux » faits à Nick Young par exemple. Mais le monstre à trois têtes Stephen Curry – Klay Thompson – Kevin Durant – auteur de 83 des 119 points adverses en prenant 60 des 80 tirs, attire tellement d’attention…

Et que dire de Kevin Durant, absolument injouable ?

« Il fait ça depuis si longtemps, mec », lâche James Harden. Il mesure combien ? 2m10 ? Il peut shooter au-dessus de n’importe qui. On doit donc faire un meilleur job en étant plus physique. Le faire sortir de ses spots. Mais il va prendre des tirs compliqués. On doit le contester et lui rendre la vie encore plus dure. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *