Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI2.12UTA1.64Pariez
  • MEM2.19LOS1.6Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

C’était bouillant entre Clippers et Rockets…

En plus des expulsions de Blake Griffin et Trevor Ariza en fin ce match, ce Clippers-Rockets a été marqué par quelques points de tension entre les deux équipes. Un peu de trash talking lié au retour de Chris Paul sur ses anciennes terres, là où manifestement il n’a pas que des amis. Les deux équipes auraient pu en rester à quelques échauffourées sur le terrain. Sauf qu’ESPN nous apprend que cette tension n’est pas retombée dans les vestiaires.

Clint Capela utilisé pour faire diversion…

James Harden, Chris Paul, Trevor Ariza et Gerald Green ont ainsi essayé de s’introduire dans le vestiaire des Clippers à la recherche d’Austin Rivers, présent sur le banc des Clippers cette nuit, mais en civil. La sécurité de la salle a dû intervenir. The Vertical rapporte que CP3 et d’autres Rockets ont échangé quelques mots avec le fils du Doc. Clint Capela s’est également rapproché du vestiaire adverse en frappant à la porte principale pendant que ses camarades passaient par un autre couloir.

Ces scènes sont survenus après les événements sur le parquet, en marge du jeu. Avant d’être expulsé, Trevor Ariza s’adressait manifestement à Austin Rivers. Au point que Blake Griffin s’en est également mêlé…

« Il m’a demandé si je venais toujours à sa fête d’anniversaire. Et j’ai dit que j’allais essayer », formule tout en ironie l’intérieur des Clippers.

Ce dernier s’est également fait remarquer en heurtant (volontairement ?) Mike D’Antoni en toute fin de match.

Son geste lui a d’ailleurs valu quelques mots doux lancés par le coach des Rockets.

« Après avoir dit ce qu’il a dit, j’ai dit la même chose », précise Griffin. « Je n’ai pas apprécié, mais ce n’est pas grand chose, vraiment, ce n’est pas grand chose. On a simplement pas bien joué ce soir », relativise finalement D’Antoni.

À l’issue de la rencontre, Doc Rivers préférait insister sur le fait que ses joueurs n’avaient pas cherché à envenimer les choses une fois le match terminé, contrairement à leurs adversaires.

« Disons-le ainsi, notre équipe était dans notre vestiaire, c’est tout ce que je vais dire. Je vais vous laisser faire le reste de l’enquête, je dirai que toute leur équipe n’était pas dans leur vestiaire. Vous allez devoir le comprendre à partir de là. »

Même topo chez Blake Griffin.

« Nous étions là où nous étions censés être, dans notre vestiaire. Dans tout ce qui se passe là-bas, on ne peut pas contrôler ce que quelqu’un d’autre fait. On contrôle ce qu’on a fait. Tout le monde était à sa place, c’est tout, vous devriez le leur demander. »

Le prochain Clippers-Rockets du 28 février prochain promet déjà quelques étincelles.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires