Matchs
hier
Matchs
hier
LAL116
MIA98
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.3MIA3.6Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Killian Tillie : « Je pense que je saisis bien ma chance cette saison »

Après une première saison discrète à 4 points et 3 rebonds de moyenne en tant que freshman, Killian Tillie a clairement passé un cap pour sa deuxième campagne avec les Bulldogs. L’intérieur français est un titulaire en puissance pour Mark Few et il ne déçoit pas avec 12 points, 8 rebonds et 2 passes de moyenne.

Le natif de Cagnes-sur-Mer a fait le bilan de son début de saison avec BasketUSA dans les coursives du Moda Center. Malgré la défaite amère face à Florida dans laquelle il termine à 17 points et 4 rebonds, le dernier de la fratrie Tillie nous a confié ses ambitions pour la saison à venir.

« J’ai plus de responsabilités cette saison »

Killian, vous avez perdu ce match de peu face à Florida, au bout de deux prolongations. Quelle est votre réaction à chaud ?

« C’est sûr qu’on est déçu de perdre ce match. On était à un lancer franc de gagner. C’est vrai qu’on s’est bien battu, c’était un match de fou. A la fin, ils ont rentré des tirs incroyables. Je pense qu’ils méritent de gagner sur la fin, sur ces tirs qu’ils mettent. »

Votre sortie pour cinq fautes, puis celle de votre meneur, Josh Perkins, ont sonné le glas de vos ambitions, non ?

« Oui, c’était compliqué. Disons qu’il y a eu des décisions difficiles à avaler. Ça nous a affaibli à la fin, c’est dommage. »

Vous avez établi votre record de points à 20 récemment (en plus d’un match amical à 28 points à 11/11 aux tirs face à College of Idaho… mais ça ne compte pas !), comment vous sentez-vous en ce début de saison ?

« Je me sens bien, j’ai bien travaillé pendant l’été pour préparer ma saison. Mon rôle est de prendre des rebonds et de mettre des points, pour l’instant, ça se passe plutôt bien. »

C’est votre deuxième saison à Gonzaga, on imagine que vous êtes nettement plus à l’aise…

« Oui, j’ai un rôle beaucoup plus grand que l’année dernière. C’est à moi de saisir l’occasion et je pense que je suis en train de la saisir. »

Vous êtes titulaire à chaque match, avec pas mal de ticket shoots, quel est votre nouveau rôle ?

« Oui, j’ai plus de responsabilités. L’an dernier, quand je rentrais, c’était pour mettre de l’énergie et j’apportais quelques minutes. Maintenant, j’ai un temps de jeu plus important et j’ai des décisions plus importantes à prendre dans le jeu. C’est bien pour moi. »

L’expérience du tournoi final de l’an passé vous aide-t-elle à cet égard ?

« C’est sûr que cette expérience de l’année dernière va beaucoup m’aider cette saison. »

« Mon objectif ? Un double double à chaque match »

Quels souvenirs gardez-vous de la Coupe du monde des moins de 19 ans ? Un peu d’amertume…

« C’est sûr. C’était une grosse déception de perdre en quart de finale. Car je pense qu’on avait une équipe pour aller chercher une médaille au moins. On tombe contre le Canada qui, à partir des quarts, a fait un tournoi incroyable. Je suis encore déçu. »

Etes-vous satisfait de votre évolution depuis votre arrivée aux Etats-Unis ?

« Je suis content de mon évolution. A Gonzaga, on travaille beaucoup sur le physique. On gagne des matchs mais on travaille aussi sur le développement physique. C’est une bonne fac pour se développer physiquement et individuellement. »

Avez-vous pris du muscle par exemple ?

« Je pense avoir pris entre 5 et 10 kilos depuis que je suis arrivé. »

Quel est votre position par rapport à la draft ? Y pensez-vous déjà pour la fin d’année ?

« On va voir au fur et à mesure de l’année. On verra à la fin. Je pense qu’on a une bonne équipe pour aller au bout. Plus on va aller loin, plus j’aurai de chances [à la draft]. On verra ce qui se passera à la fin. »

Quels sont vos objectifs pour la saison ? 

« Mon objectif, c’est d’avoir un double double à chaque match. Prendre des rebonds et marquer plus de 10 points. C’est que je veux cette saison. »

On vous a vu pas mal évoluer sur l’extérieur, avez-vous encore du mal à vous imposer au poste bas ?

« C’est sûr que ce n’est pas mon fort mais je travaille dessus. Les équipes switchent beaucoup sur moi, donc c’est à moi de me placer et d’apporter à l’intérieur. A l’extérieur, je me sens à l’aise. Cet été, j’ai énormément travaillé sur mon tir à trois points. »

Comment se passe la vie de campus sinon ?

« C’est sympa. En plus, maintenant, j’ai un autre Français avec moi donc c’est très bien [rires]… »

Justement, l’interview de « l’autre français » Joel Ayayi, très bientôt sur Basket USA…

Propos recueillis à Portland

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés