NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND40
OKC31
PHI29
CLE24
MIA6
DET0
CHI
NYK2:00
UTH
BRO3:00
DEN
ATL3:00
PHO
LAL3:00
SAC
POR4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.21DET4.4Pariez
  • CHI1.38NEW3.1Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour gagner le maximum de repos, les Cavaliers ne voyagent plus de nuit

« L’élément le plus important de la récupération, c’est le sommeil. »

Steve Spiro, un des préparateurs physiques des Cavaliers, ne pouvait mieux résumer la situation. La fatigue, on le sait, par le biais des back-to-backs, est devenu le sujet le plus important dans la santé des joueurs.

Cette saison, les Cavaliers présentent l’équipe la plus âgée de la ligue, et même si les champions 2016 ne disputeront que 13 back-to-backs, il ne faut pas les louper ni les négliger. Même logique pour les moments où ils disputent deux matches en trois jours. Ainsi, la méthode de préparation et donc de récupération a changé.

« On est vieux »

Comment ? Tout simplement en décidant de rester en ville après la rencontre, pour ensuite partir le lendemain. En clair, les Cavaliers ne voyagent plus de nuit.

« On est âgés », rappelle LeBron James à ESPN. « Dès qu’on a la chance de pouvoir rester une nuit alors il faut le faire. »

Après la défaite contre les Rockets jeudi dernier, le King et sa bande sont donc restés à Houston. Ils ont voyagé à Dallas le lendemain, pour disputer la partie contre les Mavericks le samedi. Ensuite, ils ont quitté le Texas le dimanche, pour affronter les Knicks le lundi. Mardi, ils ont quitté New York pour Charlotte.

Au delà de ces petites considérations de voyage, ça se traduit par trois victoires en quatre matches et surtout de grosses performances dans le money time. Pour être performant à l’extérieur, il faut avoir des jambes solides et reposées.

Dormir plus et stresser moins

Il faut également un esprit serein. Les joueurs n’ont plus besoin d’être prêts et d’avoir obligatoirement préparé leurs valises avant d’arriver à la salle, pour prendre l’avion quelques heures après la rencontre.

« On n’a pas à se soucier de tout ça avant le match. On doit simplement penser au match, et ne pas penser à faire notre sac ou je ne sais quoi. On est détendu après le match. Ça nous permet de déconnecter », explique Jose Calderon. « Ça nous pressait un peu », ajoute Kevin Love quand il évoque cette situation. « C’est un stress dont on peut se passer. »

Concrètement, cela permet aux joueurs de revenir à l’hôtel vers 23 heures – quand le match a démarré à 19h – de profiter d’un repas, et d’ensuite se coucher pour se réveiller à 9 ou 10h par exemple. Ils prennent alors le bus qui conduit à l’aéroport vers 12h, pour un décollage à 13h. Le temps de sommeil, dans un lit et pas dans l’avion, est donc conséquent et ils peuvent même s’entrainer avant d’aller décoller.

Rien ne remplace le sommeil

Bien évidemment, ce changement de méthode peut varier selon les disponibilités des hôtels, le temps de voyage entre deux villes (un Houston – Dallas, ce n’est pas un New York – Portland) et la ville concernée : rester à New York, ce n’est pas pareil que rester à Minnesota ou Utah…

Mais l’idée est toujours la même : dormir le plus possible pour avoir une récupération optimale.

« On peut profiter des meilleures technologies du monde, une bonne nuit de sommeil joue un rôle dans les performances », conclut Steve Spiro. « Ça ne fait aucun doute. Je ne pense pas que l’ancienne manière de faire était nécessairement mauvaise. On essaie simplement de trouver une solution. Je pense que c’est une bonne solution. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés