Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

À 34 ans, Carlos Delfino veut encore s’accrocher à son rêve NBA

carlos-delfinoInvité surprise de la sélection argentine lors des derniers JO, Carlos Delfino (1m98, 34 ans) ne veut pas abandonner son rêve de rejouer en NBA. En fait, le vétéran argentin compte bien attendre la bonne opportunité. 

Ayant reçu plusieurs offres, l’ancien des Pistons ou des Rockets ne veut cependant pas se précipiter.

« Le plus important pour moi est que je trouve un projet qui me plaise et dans lequel je sois à l’aise. Personnellement, j’aimerais évidemment que ce soit une équipe NBA », confesse Carlos sur le site Ole. « Je sais que mes chances sont minces, très minces mais je continue à travailler pour ça. S’il faut que j’aille chercher des minutes, qu’il en soit ainsi. Qui ne tente rien n’a rien. Je veux avoir l’opportunité de montrer sur le terrain que je suis en forme. »

A 4 points et 2 rebonds en 17 minutes de moyenne sur le tournoi olympique, Delfino a certes pu retrouver le plus haut-niveau après deux saisons blanches et sept opérations sur son pied droit, mais il n’a pas vraiment rassuré non plus…

Un dernier défi pour finir en beauté

Du coup, et alors qu’il continue à bosser dans l’ombre pour retrouver l’intégralité de ses sensations, Delfino penche a priori pour un possible retour en deuxième partie de saison en NBA. Avant la fameuse trade deadline dans une équipe prétendante ?

« Oui, dans la fenêtre qui s’ouvrira en janvier ou en février. Mais cela ne veut rien dire. Si quelque chose se libère, peu importe où, alors j’irais car peu importe où vous jouez, si vous jouez bien, vous serez vu. Il se peut même que ce soit ici à l’Union [de Santa Fe, son ancien club et le club de sa ville natale, ndlr]. Je veux aller là où je me sentirai important, je serai à l’aise et où je pourrai gagner des trophées. Je ne sais pas si ce sera en Italie, en Espagne, en Euroleague, ou en NBA ou nulle part (rires). Ce que je sais, c’est que je vais continuer à prendre du plaisir avec le ballon en main. Je suis calme parce que mon objectif était de jouer encore et je l’ai fait. »

Apaisé grâce à la sélection albiceleste cet été, après ses deux années de galères entre opérations ratées et rééducations compliquées, Carlos Delfino vise la NBA. Mais c’est surtout un dernier projet qu’il cherche pour finir en beauté…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés