Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.65OKL2.25Pariez
  • PHI1.17CLE5.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Rasheed Wallace se souvient du festival de LeBron James face aux Pistons en 2007

rasheed-wallaceAvec 41 points, 16 rebonds, 7 passes, 3 contres et 3 interceptions, LeBron James a frappé fort, très fort, lors du match 5. Il a sonné la révolte pour les Cavs, alors en terrain hostile à Oakland.

Mais est-ce vraiment la meilleure performance en carrière de King James ? Le prodige de l’Ohio a déjà laissé beaucoup d’ardoises en 12 ans de carrière. 

« Il avait martyrisé toute l’équipe »

Si Stephen Jackson penchait pour le match à 45 points et 16 rebonds du 7 juin 2012, lors du match 6 contre Boston, alors que LeBron est à Miami pour tout gagner, son compère Rasheed Wallace se souvient surtout de la gifle reçue par ses Pistons le soir du 31 mai 2007 : 48 pts plantés, dont 29 des 30 derniers points de son équipe !

On est alors au match 5 des finales de conférence Est, à Detroit. Et LeBron va délivrer sa première prestation légendaire en carrière. Le King est dans sa quatrième saison et il va prendre les choses en main, comme un (très) grand, pour porter son équipe à lui seule – et l’expression n’est pas galvaudée ici – vers la victoire.

« C’était dur, vraiment dur, » se souvient le Sheed sur le plateau d’ESPN. « Car il ne s’agissait pas d’une personne en particulier, mais de toute l’équipe. Il avait martyrisé toute l’équipe ce soir-là. En l’occurrence, on ne pouvait que lui tirer un coup de chapeau. C’était une performance incroyable. Particulièrement contre nous. Car on avait fait de la défense notre cheval de bataille. Ah [Sheed a comme un frisson dans le dos, ndlr]. 25 points en un quart temps, c’était énorme pour eux ! »

Tyronn Lue, un beau cadeau pour LeBron

De fait, en inscrivant les 25 derniers points de son équipe, James entrait directement dans le Panthéon des matchs inoubliables.

Mais, toujours selon Rasheed Wallace, le plus beau cadeau qu’ait reçu James cette saison, c’est bien d’avoir hérité de Tyronn Lue comme coach. L’ancien souffre-douleur d’Allen Iverson est certes un bleu bite en tant que head coach, mais il a du vécu, de l’expérience à revendre, lui qui a été double champion NBA avec les Lakers en 2000 et 2001.

« Il a connu les Finals. Il a été champion en tant que joueur et je pense qu’il apporte cette expérience en tant que coach aussi. C’est plus facile pour lui de faire le lien avec les joueurs car il a vécu tout ça. Les joueurs respectent davantage ce qu’il dit, car, il l’a fait avant eux ! »

Est-ce que le retour à Cleveland va permettre aux Cavs d’égaliser dans la série cette nuit ? C’est une toute autre histoire. Mais LeBron James n’a peut-être pas fini d’écrire sa légende…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés