Summer
league
Summer
league
DAL79
MIA92
NYK106
SAC105
UTH86
TOR76
CHA84
BOS89
ORL98
MEM104
OKC99
PHO100
ATL30
LAL35
CLE15
GSW22
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chez les Celtics, on veut désormais « privilégier la qualité plutôt que la quantité »

jared-sullingerLes Celtics sont actuellement 8e de la Conférence Est avec un bilan de 19-17 et le GM Danny Ainge souhaite profiter de la période des transferts en février pour rééquilibrer son effectif. Boston possède en effet un grand nombre de joueurs capables d’aider l’équipe mais beaucoup se marchent sur les pieds, et cela peut créer certaines tensions au sein du groupe. David Lee est frustré par son manque de temps de jeu tandis qu’Isaiah Thomas et Jae Crowder ont critiqué l’absence d’une vraie hiérarchie au sein de la rotation.

« Privilégier la qualité plutôt que la quantité est une chose que nous cherchons à faire en ce moment, » déclare Danny Ainge à MassLive.com. « Mais nous aimons tous nos joueurs. Nous ne sommes pas obligés de faire quoi que ce soit lors de la « trade deadline ». Mais nous restons aussi à l’affût pour tenter d’améliorer notre équipe. »

Le coach Brad Stevens a parfois du mal à gérer son effectif avec tant de joueurs pouvant prétendre à du temps de jeu. Il apprécie le « small ball » mais possède cinq intérieurs solides dans sa rotation et voudrait aussi pouvoir tester et voir ce dont le rookie Jordan Mickey est capable. Difficile à faire quand l’intérieur ayant le plus gros temps de jeu de l’équipe (Jared Sullinger) ne joue même pas 25 minutes par match. 

« Nous savions dès le début de la saison que nous avions trop de joueurs »

C’est la raison pour laquelle Danny Ainge cherche à recruter un vrai finisseur lors de cette période des transferts.

« Nous sommes à la recherche d’un tueur, d’un joueur d’élite qui pourrait nous aider à clore les matchs, » explique le GM. « Mais ce sont les joueurs les plus difficiles à trouver. Et même si nous ne trouvons pas un joueur de cette trempe, nous allons malgré tout chercher à nous renforcer et rendre les choses plus faciles pour l’équipe. »

Danny Ainge est conscient du manque d’équilibre au sein de son équipe, et de la présence de trop de joueurs pouvant légitimement ambitionner une place dans une rotation en NBA.

« Je pense que nous savions dès le début de la saison que nous avions trop de joueurs, » reconnait-il. « Nous avons discuté de cette concurrence lors du training camp, avec des joueurs qui auront des rôles moindres tandis que d’autres allaient gagner leur place dans la rotation. Personne ne souhaiterait plus que Brad Stevens identifier une rotation claire et précise avec des joueurs qui en feraient partie et d’autre non. C’est ce qu’il essaye de faire. »

Une mission pas si facile à remplir pour le coach des Celtics…

« Et il y a aussi cinq, six, sept joueurs qui se sont démarqués, » ajoute Ainge. « Et d’autre qui n’ont pas réussi à le faire. C’est le job de Brad de différencier ces joueurs. Dans beaucoup de grandes équipes, les rotations sont clairement définies, c’est vrai. Et dans d’autres équipes, elle ne le sont pas. Non pas que le coach ne veut pas d’une hiérarchie claire et précise au sein de son groupe ou parce qu’il joue au savant fou. Il attend que ce soient les joueurs qui fassent ce qui est nécessaire pour gagner leur place. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *