Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Ces Celtics sont des warriors

celticsCertes battus par les Warriors en double prolongation vendredi soir, les Celtics ne se sont pas démontés face à Charlotte samedi soir. Malgré la fatigue, l’usure mentale et le voyage en Caroline du Nord, les hommes de Brad Stevens ont répondu présent, se surpassant pour aller chercher une victoire convaincante face aux Hornets (98-93). Preuve que ces Celtics ont du répondant sur le plan physique et un mental d’acier.

Les Celtics savent voyager

Surtout, cela confirme une tendance statistique assez rare : les Celtics sont actuellement invaincus (10-0) lors des deuxièmes matchs à l’extérieur de série de deux matchs en deux soirs (les back-to-back), et ce, depuis la coupure du All Star Game l’an passé.

« C’est notre détermination à jouer dur chaque soir, et les uns pour les autres. » entonne Avery Bradley sur ESPN. « Mentalement, certains joueurs auraient pu lâcher car on a joué une double prolongation la veille et qu’on est fatigué. Mais on est venu avec la bonne approche. On voulait cette victoire. Et ça montre qu’on est dur et qu’on a bien gagné en maturité. Ça veut dire beaucoup pour l’équipe. On est fier de pouvoir jouer dur chaque soir. Je suis fier de notre équipe. »

La jeunesse n’est effectivement plus une excuse du côté de Boston. Au contraire, elle semble être une bonne raison de se donner encore davantage sur les planches et aller se sacrifier pour son coéquipier. A l’image d’Isaiah Thomas qui a sorti un match à 21 points et 13 passes (record en carrière), les C’s se battent comme des beaux diables et n’ont plus peur de ces déplacements périlleux après un match la veille au soir.

Face à Charlotte en l’occurrence, Boston a réussi à revenir d’une première mi-temps calamiteuse, avec seulement 38 points marqués à 35% de réussite aux tirs. Mais la suite a été d’un tout autre tonneau avec 7/10 à trois points rien qu’en troisième quart. Derrière 23 points de leur leader de vestiaire, Avery Bradley, les Celtics ont tenu malgré les derniers coup de dard des Hornets.

La confiance en plein boom

Tout comme face à Houston et Miami, cette saison également, les Celtics ont réussi à déjouer les pronostics à Charlotte. De quoi prouver leur force de caractère… Sachez-le, le Celte a de la ressource !

« Je ne pense pas que la victoire [de samedi] soir consistait à retrouver notre rythme. Il fallait simplement trouver un moyen de l’emporter. Notre dernière défaite avait été très dure à encaisser, qu’on le veuille ou non. Cette victoire contre une très bonne équipe, vu le contexte, eh bien, c’est une sacrée soirée pour nous. » savourait coach Stevens. « Je ne sais pas pourquoi mais on a été exceptionnellement bon pour ces deuxièmes matchs en back-to-back à l’extérieur. Ce que je sais néanmoins, c’est que malgré des débuts de match poussifs, on a beaucoup de confiance dans le fait de trouver un deuxième souffle. On ne se cachera derrière aucune excuse. »

Eliminés sèchement des playoffs l’an passé par les Cavaliers de LeBron James, les Celtics ont encore grandi et mûri depuis cette sortie de route. Invité surprise la saison passée, Boston veut cette année faire partie des réels candidats à un parcours long en postseason.

Mardi soir, on aura de fait un premier aperçu de la progression des Celtics puisqu’ils reçoivent précisément les Cavs. Une bonne occasion pour se jauger en plein coeur de l’hiver.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés