Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La Lituanie étouffe la Serbie pour rejoindre l’Espagne en finale

jonas-valanciunasOn les sentait au-dessus mais, comme nos Bleus hier, les Serbes n’ont pas réussi à se qualifier pour la finale de l’Euro. La Lituanie s’est défendu bec et ongles pendant 40 minutes et s’est imposée au bout du suspense dans un match des plus défensifs (67-64). Avec Jonas Valanciunas à 15 points et 4 contres, Mindaugas Kuzminskas à 13 points et 9 rebonds, ou encore Mantas Kalnietis à 12 points et 9 passes (mais 8 ballons perdus), l’escouade balte rejoint donc l’Espagne en finale et se qualifie directement pour les prochains JO de Rio. À l’inverse, la Serbie rencontrera la France dans la « petite finale » de 14h dimanche.

La Serbie chahutée par le physique lituanien

Pour ce classique du basket européen, le ton est donné d’emblée avec un trois points de Milos Teodosic mais les Serbes ne débutent pas comme ils l’auraient espéré. Les hommes de Sasha Djordjevic n’arrivent effectivement pas à verrouiller leur rebond défensif et les Lituaniens en profitent. Jonas Maciulis et Jonas Valanciunas permettent aux Baltes de prendre le premier écart (14-7). La réaction serbe prend la forme d’un trois points de Nemanja Bjelica servi (et harangué) par Bogdan Bogdanovic. Mais Manta Kalnietis part au dunk et les Baltes sont devant après le premier quart (22-17).

Si imperturbables pendant leur phase de poule, les Serbes sont bousculés physiquement par les Lituaniens. Ils encaissent même un 6-0 d’entrée dans le deuxième quart et comptent alors 9 points de débours (28-17). Nemanja Bjelica force et Milos Teodosic est bien limité. Kalnietis vient même bâcher une contre-attaque toute faite de Stefan Markovic… mais les Serbes parviennent peu à peu à inverser la tendance. Le duo Teodosic – Raduljica cumule 17 points à la pause et Bogdanovic inscrit un ultime panier avant la mi-temps pour ramener son équipe à un tout petit point (35-34). La Lituanie cale un peu en fin de période, avec aucun panier sur les trois dernières minutes…

Le mur de la Baltique ne cèdera pas…

Mais elle empêche cependant les Serbes de prendre quelque rythme offensif que ce soit. Avec Kuzminskas qui s’occupe du cas Bogdanovic et Kalnietis qui colle aux basques de Teodosic, les bases arrières serbes ne trouvent pas leur habituelle aisance de loin. Et puis, à l’intérieur, le duel entre Raduljica et Valanciunas tourne plutôt à l’avantage du Raptor qui défend très bien son territoire. Ce troisième quart est une véritable bataille de tranchées, avec seulement 22 points inscrits en tout et pour tout. La Serbie ne rentre ainsi que 3 de ses 18 tentatives de tirs sur la période ! Le mur de la Baltique est dressé et les jaunes et verts gardent le contrôle après trois quarts temps (48-43).

Première attaque du tournoi avec 88 points de moyenne, la Serbie est limitée à 43 points en 30 minutes ! Réduite à shooter à 31%, la sélection des Balkans retrouve un peu d’allant en début de 4e quart avec Bjelica qui rentre un nouveau tir à trois points. Mais ce même Bjelica vient ensuite se heurter au soldat Paulius Jankunas. La défense lituanienne est tout bonnement héroïque et les Seibutis ou Kuzminskas inscrivent les paniers qui comptent dans ce match fermé à triple tour. Menés de 4 points à 20 secondes du terme, les Serbes reprennent espoir sur un ultime tir à trois points réussis par Milos Teodosic. Mais la Lituanie ne craque pas et s’impose aux forceps (67-64). À la surprise générale, comme la France la veille, les favoris serbes ont été vaincus par une équipe soudée de bout en bout.

http://www.dailymotion.com/video/x378wsy_serbia-v-lithuania-semi-final-full-game-highlights-eurobasket-2015_sport

Crédit photo : FIBA

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés