Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Groupe B : la Serbie explose la Turquie

turquie - serbieC’est une véritable démonstration qu’a subie la Turquie face à la Serbie. Victorieuse 91-72, la formation de Sasha Djordjevic a profité d’une première mi-temps sans le moindre faux-pas pour dérouler le reste du match. Malgré une légère saute de concentration en seconde période, elle n’a jamais craint son adversaire, lequel paye une rotation très courte, forcément responsable de fatigue dans le contexte d’un premier tour harassant. Il faudra être très fort pour prendre la Serbie si elle continue d’afficher ce niveau.

Un premier quart-temps fatal pour la Turquie

Dès l’entame du match, la Serbie montre son état d’esprit déterminé. Après deux minutes relativement équilibrées, la défense des hommes de Sasha Djordjevic se met en place et ne laisse plus rien passer ou presque. Inconstant depuis le début de l’Euro, Milos Teodosic prend sa revanche, le meneur serbe est partout : rebond, tir extérieur, création, il se régale sur pick-and-roll et sert à merveille des coéquipiers opportunistes face aux absences turques. L’alternance extérieure-intérieure déroute des Turcs à la ramasse. Après sept minutes de jeu, l’écart est déjà de 13 points (20-7) en faveur de la Serbie. Malgré Cedi Osman, le meilleur Turc, c’est le moment choisi par Miroslav Raduljica pour faire un petit carnage. Dominant, il provoque les fautes et monte au dunk avec férocité. Après un quart-temps, la Serbie mène 30-14.

Miroslav Raduljica intenable, ses coéquipiers au diapason

Après l’intermède, la Turquie se montre plus vindicative, en premier lieu par Ersan Ilyasova et toujours Osman. Néanmoins, la Serbie ne lâche rien. De plus, ses armes sont trop nombreuses : Nemanja Bjelica, Ognjen Kuzmic, Nikola Kalinic ou Stefan Markovic à trois-points ; le niveau est monstrueux (43-22). Non sans difficultés, Ali Muhammed (ou Bobby Dixon) tente d’imprimer du rythme en percussion. Cela reste trop peu face à l’impact considérable de Miroslav Raduljica, déjà à 14 points à la pause (53-35).

La Turquie tente une révolte

À la décharge des hommes de Ergin Attaman, ils ne paniquent pas. Au contraire, ils construisent avec patience pour revenir en seconde période. Jusqu’ici privé de ballon, Semih Erden commence à en recevoir plus dès la reprise. Il joue de son avantage de taille avec succès, aidé par Ilyasova et Muhammed. Néanmoins, Milos Teodosic est intenable, à l’instar de Kalinic et Raduljica. La Serbie connait cependant un passage sans, dont profite la Turquie pour revenir sous la barre des 15 points. S’ensuit un combat de pivot entre Erden et Raduljica, tous deux très bons offensivement. La Turquie est à douze longueurs, et peut toujours revenir.

La Serbie assure et fait le spectacle

Elle continue d’essayer dans le quatrième quart-temps, d’autant que les Serbes se précipitent sur certaines possessions. Mais c’est la période préférée de Teodosic, qui fait de nouveau tout. Sa vista est incroyable, comme l’atteste son alley-oop lancé de sa moitié de terrain pour Bogdan Bogdanovic. La suite se déroule dans l’euphorie pour la Serbie, décidément trop forte, notamment en défense où elle coupe de nombreuses possessions adverses. Ali Muhammed se débat en vain, ainsi que Semih Erden ou Oguz Savas. À la fin du temps réglementaire, l’écart est à l’image du match, à sens unique : +19 pour les Serbes.

[boxeuro boxscore_09-09_TUR-SRB]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés