Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.48MIA2.75Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Robert Sacre, la force tranquille du Canada

Le Canada fait figure d’épouvantail lors du Tournoi des Amériques qui s’est ouvert ce lundi à Mexico. Avec son armada de joueurs NBA, tout autre résultat qu’une place en finale (qualificative pour les Jeux Olympiques 2016) serait considéré comme un fiasco. Au sein d’un groupe très jeune, Robert Sacre (26 ans) est un vétéran et sera l’un des capitaines de route de l’équipe même s’il ne devrait pas beaucoup jouer lors de la compétition. Malgré tout, son rôle d’équipier-modèle devrait être l’une des clés du succès du Canada ces quinze prochains jours.

 

« Il est l’un des meilleurs défenseurs sur le pick and roll, » déclare le sélectionneur Jay Triano au Toronto Sun. « Il sait comment utiliser son physique pour protéger la raquette. Mais sa plus grande qualité reste sa voix. Il est toujours entrain de parler sur le terrain, communique avec ses coéquipiers, leur fait savoir où il se trouve. Il est un leader au sein de cette équipe, même s’il sait qu’il ne jouera pas forcément beaucoup de minutes. »

« Je ne m’inquiète pas trop de nos adversaires »

Né en Louisiane, Robert Sacre a grandi en banlieue de Vancouver et porte le maillot canadien depuis 2005 chez les jeunes. Arrivé aux Lakers en 2012, l’ancien joueur de Gonzaga assume ce même rôle en NBA.

« On a toujours besoin d’un joueur qui est là pour motiver et pousser ses coéquipiers quand ils sont fatigués, » ajoute Triano. « Son énergie a toujours été un gros plus pour nous. »

Pour le joueur, cela vient tout naturellement.

« Je suis toujours positif, c’est la clé, » répond simplement Sacre. « Je m’assure que tout le monde prend du plaisir et apporte toute son énergie. Voilà quel sera mon rôle au sein de l’équipe. Nous avons une équipe très athlétique et devons juste limiter les pertes de balle. Je ne m’inquiète pas trop de nos adversaires. Nous avons juste à jouer notre jeu et éviter de commettre trop d’erreurs. »

Avec Andrew Wiggins, Anthony Bennett ou encore Kelly Olynyk et Cory Joseph comme fers de lance, le Canada est le grand favori du tournoi. Une belle répétition avant de viser une médaille au Brésil dans un an.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés