Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

France – Serbie : à Belgrade, les Bleus perdent le rythme

france-serbieBien que défait, et de manière assez nette, Vincent Collet a eu le test qu’il voulait.

Le sélectionneur appelait de ses voeux un match difficile lors du lancement de la préparation de l’Equipe de France, il a été écouté. Il faut dire que les Serbes ont bien fait monter la sauce avec d’abord un flou artistique sur l’horaire du match. Le bus des Français est ensuite arrivé en retard au Beogradska Arena. Pour ne rien gâcher, Milos Teodosic, qui n’était pas annoncé, était finalement bien sur la feuille de match… même s’il n’a quasiment pas joué.

Et pour couronner le tout, c’est le disque de l’hymne national français qui a fait défaut. Les Bleus auront eu beau jeu de s’époumoner pour chanter la Marseillaise a capella, sur le terrain, leur étendard fut sanglant mais très peu levé… Les Serbes ont été totalement maîtres à domicile, forçant notamment 23 balles perdues françaises (73-63).

Les Bleus coincés dans la nasse serbe

Comme à Nancy, les tricolores prennent le meilleur départ. Boris Diaw sert Rudy Gobert à l’intérieur et le jeu français peut dès lors se déployer dans l’alternance intérieur – extérieur (11-4). Les Serbes reviennent néanmoins au contact sur un dunk de Nemanja Nedovic. Marko Simonovic vient ensuite postérizer Boris Diaw sur la ligne de fond et confirmer au passage qu’on est bien à Belgrade. Les deuxièmes chances font mal à la France qui ne verrouille pas le rebond. À la fin du premier quart, c’est la Serbie qui est ainsi logiquement en tête… d’un petit point (20-19) !

Le début du deuxième quart ressemble malheureusement à la fin du premier… Les Serbes sont désormais en confiance et jouent tranquillement leur jeu. En face, la défense française se met graduellement au niveau mais les Bleus sont toujours derrière, avec un manque de finition pour Boris Diaw comme pour Tony Parker avant lui (28-24). Grâce à un bon passage de Nemanja Bjelica (qui fête sa 100e sélection), les locaux prennent nettement les devants (36-27) mais ils n’arrivent pas à faire l’écart dans leur temps fort. Evan Fournier inscrit trois tirs de loin qui permettent à la France de ne pas trop lâcher à la pause (41-33). Avec 12 balles perdues à la pause, les Français doivent remettre de l’ordre dans la maison.

14 passes pour 23 ballons perdus côté français

Mais ça ne sera pas le cas… Les Bleus perdent encore et toujours trop de ballons face à la défense serbe bien en place. Les hommes de Sacha Djordjevic ont la main sur le match et ne ils ne vont plus relâcher leur étreinte. Malgré leur maladresse à trois points (3/14 à la pause), les Serbes parviennent par leurs Nemanja – Bjelica et Nedovic – à faire le trou. Nicolas Batum ouvre lui son compteur de points sur un lancer à 5 minutes de la fin du troisième quart ! L’écart monte à +10 et les Bleus sont toujours à la traîne en fin de troisième quart (52-45).

La dernière période ne changera pas grand-chose à la démonstration de force serbe. Il y aura bien une réaction d’orgueil en fin de match, avec des trois points de Mickael Gelabale et Florent Piétrus, mais avec un total hallucinant de 14 passes pour 23 balles perdues, soit un énorme déficit de création offensive cumulée à une suite de mauvais choix, les Bleus sont définitivement largués. Simonovic allume une nouvelle mèche face à Alexis Ajinça et coach Djordjevic place la cerise sur le gateau en faisant rentrer Milos Teodosic pour les 7 dernières secondes de la partie.

Bien timide en Lorraine, l’escouade serbe a déjà trouvé son osmose en défense et son jeu d’attaque a suivi naturellement (73-63). Pour la troupe de Vincent Collet, c’est la difficulté qu’on venait chercher… pour analyser précisément les défauts de l’équipe à la vidéo.

france

serbie

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés