Summer
league
Summer
league
MIA87
MEM94
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers pas démoralisés par l’absence de grandes signatures

Jul 29, 2014; El Segundo, CA, USA; Los Angeles Lakers general manager Mitch Kupchak at press conference to announce Byron Scott (not pictured) as coach at press conference at Toyota Sports Center. Mandatory Credit: Kirby Lee-USA TODAY SportsMême avec deux rendez-vous, les Lakers n’ont pas réussi à convaincre LaMarcus Aldridge. Ni Greg Monroe. Ni DeAndre Jordan. Comme la saison passée, où Carmelo Anthony avait préféré prolonger à New York….

Les Lakers n’arrivent plus à attirer de grands joueurs. Pour autant, les dirigeants ne baissent pas la tête ni les bras.

« Pas du tout, ce n’est pas démoralisant », réplique le GM Mitch Kupchak à ESPN. « Ça fait partie du business. Il y 30 équipes compétitives, tous les GM sont intelligents, armés par des propriétaires donc c’est un marché très concurrentiel. C’est irréaliste de penser que chaque mercato, on va signer les joueurs qu’on cible. »

Certes, mais Aldridge n’a pas été convaincu même après deux rendez-vous. Les Lakers ont donc un souci de compétitivité ?

« Je ne pense pas que les réunions se sont si mal passées que les gens le pensent ou l’ont entendu. Même si ça n’a pas été aussi bien qu’on l’espérait. Ce rendez-vous n’a pas été assez intimiste à mon goût. On a réussi à lui faire comprendre qu’on voulait qu’il soit à Los Angeles. Mais sur la partie basket, on n’a pas été assez profond. On va apprendre et vivre avec. »

« Pas l’effectif parfait, mais j’aime son équilibre »

Comment ?

« On va apprendre à améliorer nos présentations. Chaque joueur est différent, donc on ne peut pas présenter la même présentation à chaque joueur. Chaque été, les vétérans cherchent une situation où ils seront bien. Ces deux dernières saisons, on n’a pas été l’équipe qui, selon eux, pouvait conquérir le titre. »

Avec Lou Williams, Brandon Bass, Roy Hibbert et le rookie D’Angelo Russell (sans oublier Julius Randle), les Lakers ont tout de même assuré un recrutement intéressant sur le papier. Est-ce assez fort pour viser les playoffs ?

« C’est tôt, mais oui. Je ne vois pas pourquoi on ne peut pas se battre pour les playoffs. Nos jeunes joueurs doivent grandir et on doit rester en bonne santé. On a des talents, mais inexpérimentés ; on a des vétérans, mais plus tout jeunes. Donc ce n’est pas l’effectif parfait, mais j’aime son équilibre. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *