Matchs
NBA hier
Matchs
hier
DAL122
BOS84
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Rockets éliminent les Clippers avec la manière

Les Rockets éliminent les Clippers avec la manièreEn s’imposant 113-100 face aux Clippers dans le game 7, les Rockets décrochent leur billet pour la finale de conférence où ils affronteront les Warriors à partir de mardi. Jamais menés dans la rencontre, les coéquipiers de James Harden (31 pts) créent l’exploit de devenir la 9e équipe de l’histoire à s’imposer dans une série après avoir été menés 3-1. Malgré un grand Chris Paul, l’aventure s’arrête encore en demi-finale de conférence pour les Clippers…

L’impact du banc des Rockets

D’entrée, les Rockets prennent les choses en main pour mener 7-5 puis 14-7. A la baguette, un grand James Harden, capable de créer des décalages pour servir ses coéquipiers dans un fauteuil ou de finir sur contre-attaque. Les Clippers défendent très mal, perdent des ballons, et le réveil de Chris Paul ne suffit pas, et l’écart se stabilise à + 7 : 22-15 puis 28-21 à la fin du 1er quart-temps.

Comme souvent, le banc des Rockets permet de faire le break avec les inévitables Corey Brewer et Josh Smith, à 3-points, et ce diable de Pablo Prigioni pour gêner la montée de balle ou maîtriser le tempo. Sans l’air d’y toucher, Houston prend 15 points d’avance (36-21), et seul Jamal Crawford surnage chez des Clippers sans entrain et peu en confiance. Très discret, Paul se décide enfin à prendre les commandes du jeu des Clippers. Sur le plan du jeu, c’est peu folichon, mais ça permet de réduire l’écart (48-40) et de limiter les dégâts. En face, Dwight Howard est parfait (12 pts à 100%, 11 rbds) et Harden crée toujours les décalages. Les Clippers sont en retard sur le repli et les rotations, et à la pause, les Rockets mènent 56-46.

Trevor Ariza, le facteur X

Au retour des vestiaires, on retrouve enfin les vrais Clippers avec Chris Paul et Blake Griffin qui ramènent les leurs à -3 (60-57). Le Toyota Center est muet, et on pense que les Clippers ont mis la main sur le match. Sauf que le temps-mort de Kevin McHale est suivi d’un 5-0, et les Rockets retrouvent leur basket. A la mène, Pablo Prigioni fait des misères aux Clippers. Un 3-points à 8 mètres, un ballon volé sur une remise en jeu. Les Clippers craquent et se retrouvent à -17 (83-66). L’écart atteint même les 20 points au début du money time. On croit alors à la fessée, mais les Rockets jouent soudainement petit bras. Dwight Howard est sur le banc pour éviter le « Hack-A-Dwight », et Houston joue au hand, cherchant le 3-points alors que les Clippers interceptent des ballons et marquent des paniers faciles.

Chris Paul ne lâche rien

En face, Chris Paul est énorme de détermination. Il ne lâche rien, et ses coéquipiers se réveillent enfin. Un 9-1 permet aux Clippers de revenir à -11 à 2min24. La fin de match est tendue. Le public tarde à se libérer. D’autant que les Clippers reviennent même à -8 (104-96). Il reste 90 secondes, et Houston a la tremblotte. Mais Harden assure aux lancers, et les Rockets s’imposent finalement 113-100. Une victoire synonyme de qualification pour affronter les Warriors en finale de conférence.

Une victoire mais aussi un exploit puisque les Rockets ne sont que la 9e équipe à s’imposer dans une série après avoir été menés 3-1. Comme les Rockets en 1995. Cette année-là, ils avaient gagné le titre.

[videopub https://www.youtube.com/watch?v=XbmR63_toGI]

[box boxscore_170515_hou-lac]

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *