NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

LeBron James, « le bon père » des Cavs

cavs

Il l’avait dit lui-même dans un autre contexte, et après une énième prise de bec avec Joakim Noah, mais LeBron James est bel et bien le « bon père de famille » des Cavs. C’est effectivement le sobriquet que lui ont trouvé ses coéquipiers et celui qui a été employé hier soir par Tristan Thompson après la qualification de Cleveland pour la finale de conférence Est. 

Si le bûcheron canadien et l’arrière australien étaient aux côtés de LeBron dans la nouvelle version du « Big Three » des Cavs pour la conférence de presse d’après-match, c’est l’ultime preuve que la troupe de l’Ohio est une véritable équipe. Une escouade dans laquelle les role players peuvent briller les uns après les autres, chacun à leur tour… mais toujours sous la tutelle de « Daddy LeBron ».

« J’essaie simplement d’apporter mon leadership à ces gars » explique-t-il sur ESPN. « J’essaie de leur communiquer cette énergie qui peut leur permettre de croire qu’ils sont plus forts qu’ils ne le sont vraiment. »

Avec 19 points à 7/11 pour Delly et 13 points et 17 rebonds pour le double T, les Cavs ont effectivement été portés par leur banc qui a rapporté 40 points, avec de très bonnes entrées de JR Smith (12 points, 8 rebonds) et 9 points de James Jones. Sous le regard bienveillant de leur star à tout faire, 15 points, 11 passes et 9 rebonds au compteur hier soir, les Cavs ne se posent pas de limites.

Des role players qui saisissent leur chance

« On revient de loin avec cette équipe. Je savais qu’on devait se renforcer pendant l’année, que ce soit par l’intermédiaire d’échanges ou de signatures. On avait besoin de s’améliorer mais je ne pensais pas à ça le soir du premier match de la saison. Je me suis dit qu’il fallait faire avec l’effectif qu’on a, que je sois patient avec ce groupe, pour qu’on continue à grandir et finir par être bon. Et franchement, je ne pensais pas qu’on pouvait être aussi bon aussi tôt. »

Désormais revenu en finale de conférence avec ses Cavs, pour la première fois depuis 2009, LeBron James a déjà rempli une partie de son défi: il a ramené son équipe en haut de l’affiche… et même plus haut que quand il l’avait quittée en 2010, sortie au deuxième tour par les Celtics.

Avec un peu de repos en perspective en attendant de savoir qui sera leur futur adversaire, les Cavs vont pouvoir soigner leurs multiples bobos, et espérer surtout que Kyrie Irving puisse à nouveau être sur pieds pour la finale de conférence.

« On est si jeune. On fait encore beaucoup d’erreurs de jeunesses mais on donne tout » conclut un LeBron comblé par ses « petits protégés ». « J’ai toujours eu de grands espoirs mais j’avais aussi beaucoup de doutes. Mais on a toujours continué à travailler en suivant le programme mis en place. On a continué à grandir et je suis très heureux. Je vais jouer en finale de conférence pour la cinquième fois d’affilée. C’est une chose rare. »

 

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *