Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Antawn Jamison : « Nos adversaires vont vite avoir mal à la tête »

Le sourire est authentique, sincère. Les yeux brillent de candeur et d’excitation. De gratitude aussi. A 36 ans, après 14 saisons en NBA (19,5 points et 7,9 rebonds de moyenne), deux All-Star Games et six campagnes de playoffs, Antawn Jamison réalise son rêve : rejoindre un gros calibre et jouer le titre.

Complément idéal du Big 4 angelino, l’attachant Tar Heel que Mike Brown utilisera en 4 comme en 3 en sortie de banc, a partagé son bonheur lors du Media Day.
Seconde partie de l’entretien.

Tu as déjà connu Mike Brown et sa défense et Eddie Jordan et la Princeton offence. Tu pars avec un avantage sur les autres recrues non ?

Peut-être oui (sourire). Ce que je sais de certain, c’est qu’on sera efficace des deux côtés du terrain. En défense, quand tu vois à quel point Mike Brown aime le détail, si tu ajoutes un des meilleurs défenseurs de la ligue, Dwight, ça peut faire très peur ! Tu ajoutes aussi des anciens comme moi qui ont vécu beaucoup de situations différentes et qui peuvent réagir rapidement, et ça donne des bases solides. Elle va nous permettre des gagner beaucoup de matches j’espère.

En attaque, intégrer la Princeton offence va peut-être être difficile au début mais avec tous les talents dans cette équipe, nos adversaires vont vite avoir mal à la tête ! Si tu laisses de l’espace à Steve, ça va faire très mal, Metta sait mettre la pression comme personne et Paul Gasol, il peut faire des supers passes, il peut shooter, il a tout. Une fois encore, on sait pourquoi on nous a tous mis ensemble, c’est pour gagner ! Quand tu additionnes ce dont on est capable de faire en défense aux talents offensifs, ça va peut être mettre un peu de temps à se mettre en place, mais quand on atteindra notre sommet, ça fera très mal.

Tu penses que ce sommet là sera atteint avant février ?

On verra. Moi, je pense que l’on pourra intégrer les nouveaux systèmes offensifs à ceux qui étaient déjà en place la saison passée. Tout cela se fera petit à petit. Donc oui, ça mettra plus que le seul training camp pour que le puzzle s’assemble.

Que penses-tu en priorité devoir apporter à l’équipe ?

Je peux faire pleins de choses différentes. S’ils veulent que je reste sur le banc et sois présent quand les titulaires ont besoin d’un break, je peux le faire. S’ils veulent que je sois le leader des remplaçants, je peux aussi faire. Si Dwight doit rater quelques matchs et que je dois démarrer, ça me va aussi. Je peux jouer au poste 3 ou jouer à côté de Dwight ou Pau,. Ils n’ont qu’à m’ajouter au mix et je trouverai un moyen de réussir. Je ne suis pas juste là pour mettre la pression sur la défense, je peux pénétrer et créer de l’espace pour les autres. Je m’adapterai à ce qu’ils veulent de moi et je serai efficace. Je ne vais pas être déçu de mon temps de jeu s’il est faible, jamais.

Il y a un vrai challenge à faire fonctionner autant de stars ensemble dès la première année. Seul Boston l’a fait. Tu sais quelle sera la clef pour y parvenir aussi ?

Je pense que chacun de nous connaît parfaitement son rôle. Parfois quand tu rassembles plein de nouveaux joueurs sans une ligne de conduite claire, il faut attendre la mi-saison pour voir des résultats. Ici chacun sait pourquoi il est ici et quel est son rôle. La personnalité joue aussi un grande part dans la réussite de l’alchimie. On a également la chance d’être tous là en début de saison, contrairement à quand je suis arrivé à Cleveland en milieu de saison, on a un training camp complet, des matchs de pré-saison. On a le temps de se préparer.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés