NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Oklahoma City met fin à l’invincibilité des Spurs

C’est ce que l’on appelle la réponse du berger à la bergère. Après avoir perdu deux matchs d’affilée pour commencer cette finale de Conférence Ouest, le Thunder met fin à l’incroyable invincibilité des Spurs de San Antonio dans ces playoffs édition 2012 en s’imposant dans les grandes largeurs (102-82).

5 joueurs d’OKC finissent avec plus de 10 unités. Kevin Durant termine avec 22 points mais le facteur X du match s’appelle Thabo Sefolosha. Le Suisse joue les pots de colle sur Tony Parker et il permet avec ses 19 points, 6 rebonds et 6 interceptions à OKC de revenir à 2-1 dans la série.

Les Spurs prennent les devants

Dos au mur, le Thunder prend le meilleur départ. Il inflige un 8-0 aux Spurs devant un public déjà chaud brûlant. Tony Parker est mis sous l’éteignoir par Thabo Sefolosha qui cumule déjà 4 interceptions durant le 1er quart-temps alors que de l’autre côté du terrain, Russell Westbrook profite enfin de son énorme avantage physique sur TP au poste bas. Les Texans restent pourtant au contact, comme toujours.

Malgré un 5/14 aux tirs pour débuter la partie, Stephen ‘nasty’ Jackson refait le coup à Kevin Durant. Il provoque la faute offensive du meilleur scoreur avant de lui montrer comment il fait en rentrant un trois points (20-18). Mais Derek Fisher remet les locaux devant au score. Pour un court instant car ce sont bien les vieux briscards de l’Alamo qui remportent la première période (24-22).

Le Thunder se fait ensuite violence

Et si le second quart commence par un tir primé de Ginobili (27-22), OKC produit enfin son effort. Un 9-0 impulsé par James Harden qui malheureusement s’achève un peu vite quand le barbu se voit siffler une faute offensive alors que Durant (pour être entré sur le terrain après le coup de sifflet) se prend lui une technique.

Le ton monte clairement et on voit enfin le Thunder tel qu’on l’a connu durant toute une saison. Harden grimpe sur Splitter mais rate son dunk. Plus tard, c’est Durant qui essaie de postériser trois éperons. OKC joue enfin son jeu : rapidité d’exécution, jeu de contre attaque. Plus encore, on a l’impression de voir le Thunder jouer à la San Antonio, avec cette volonté de se faire la passe supplémentaire.

OKC joue « à la San Antonio »

Un 18-3 offre un premier écart en faveur du Thunder dans cette finale de conférence Ouest (27-22 à 30-40). Les Spurs sont tout à coup ceux qui perdent les ballons (13 contre 4) et qui tirent à côté de la plaque (14/35). La défense que le Thunder n’avait pas réussi à mettre en route à San Antonio est enfin au rendez-vous : 32-17 en faveur d’OKC dans le 2nd et 54-41 à la pause. Quel retournement de situation !

Et ça reprend de plus belle au retour des vestiaires, le Thunder continue de dominer son sujet. Thabo Sefolosha est clairement le facteur X de ce match : il rentre 2 trois points dans le quart-temps, puis s’impose dans la raquette pour une claquette offensive. Et c’est encore lui qui marque le lancer qui met 20 points dans la vue de San Antonio (68-48).

Une vraie fessée, rien à redire

Stephen Jackson limite un peu les dégâts en fin de période avec 2 bombes longue distance mais le Thunder est enfin en contrôle de son jeu. 78-60 avant la dernière ligne droite. La troupe de Scott Brooks a enfilé le blanc de travail et ça se voit : après avoir pris 112 points dans le match 2, l’attaque texane est limitée à 60 points au bout de trois quarts-temps.

Greg Popovich envoie alors Patty Mills au charbon alors que son équipe est à -17 (80-63), et le bain est froid pour l’australien qui perd la balle alors que Westbrook met Sefolosha sur orbite pour le alley oop. Puis c’est Ginobili qui se fait extorquer de la gonfle avant que Westbrook n’aille conclure.

Le dernier quart-temps se transforme en garbage time

Coup de grâce prématuré, après qu’Ibaka ait rentré un tir en tête de raquette quasiment au buzzer, Harden réussit lui un tir au buzzer, et avec la planche, s’il vous-plaît (92-68). Vous pouvez circuler, le match est plié. Scott Brooks lance ses jeunots, avec Ivey, Hayward ou encore Aldrich alors que les Spurs ont déjà fait appel à leurs secondes voire troisièmes lames depuis longtemps.

Le Thunder termine la partie avec un nouveau record de saison aux interceptions (14) et s’impose 102-82. A noter que Dejuan Blair qui ne voyait plus le jour depuis un bail a mis les pieds sur le parquet et plutôt bien pour un revenant : 10 points et 6 rebonds en 10 minutes !

[videopub https://www.youtube.com/watch?v=b6I04oPOBKg]

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *