Matchs
hier
Matchs
hier
LAL117
DEN107
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.3BOS1.68Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Power rankings : ça se bouscule derrière le trio Chicago-Miami-OKC

Avec plus de 40 matches pour chaque franchise, on attaque déjà le dernier tiers de la saison.

C’est le moment de dresser un nouveau bilan intermédiaire. Si le trio Miami – Chicago- Oklahoma City est toujours au top de la NBA, certaines équipes comme LA Lakers et Orlando pointent le bout de leur nez.

1- Chicago (35-9)

Malgré de nombreuses absences (66 matches au total) et notamment celle de Rip Hamilton, les Bulls sont toujours aussi forts. En défense, avec la seconde de la ligue, et en attaque avec un jeu très fluide et un nombre de passes décisives incomparable dans la ligue. Et comme Derrick Rose retrouve son niveau de MVP, les Bulls sont vraiment l’équipe du moment avec 9 victoires sur les 10 derniers matches.

2- Miami (31-9)

Bien qu’il soit à l’origine d’une polémique sur sa capacité à être clutch, LeBron James est à niveau ahurissant depuis le début de la saison. Et Miami avec. Notamment Dwyane Wade, toujours aussi clutch. Seul ombre au tableau, l’absence de Chris Bosh s’est faite ressentir à l’intérieur. Preuve que le Heat ne peut pas jouer à un très haut niveau sans son trio. Offensivement, c’est la seconde attaque et l’équipe la plus adroite de la NBA. Un véritable rouleau compresseur.

3 Oklahoma City (32-9)

Oklahoma avance caché. Un bilan, qui est le second de la ligue, mais pas d’impression de puissance comme pour Chicago ou Miami. Car le niveau défensif n’est pas toujours aussi impressionnant que l’attaque. Les contres en pagaille de Serge Ibaka ne peuvent pas cacher certains oublis. La défaite contre Cleveland fait tache.

4- San Antonio (27-13)

Un peu comme OKC, les Spurs ne font pas de bruit mais avancent. Tony Parker réalise peut-être sa meilleure saison et le retour de Manu Ginobili permet au Spurs de se donner un peu de marge face aux petites équipes. C’est toujours la meilleure équipe à 3 pts de la NBA (39 %), et sa place de second à l’Ouest est logique et méritée.

5- LA Lakers (25-16)

Si l’on excepte les deux défaites contre Detroit et Washington, les Lakers sont bien meilleurs depuis le All Star break. Kobe Bryant, masqué, est toujours le numéro 1 au scoring et certains role players commencent à augmenter leur niveau de jeu. On pense à Metta World Peace ou Steve Blake. Et comme Andrew Bynum et Pau Gasol sont toujours aussi dominateurs, les Lakers gagnent les grands matches contre Boston ou Miami. Le fait de revenir à quelques fondamentaux du triangle donne de la confiance et de la créativité au jeu des Lakers.

6- Philadelphie (25-17)

Les Sixers continuent de surprendre et proposer du beau basket. Encore et toujours meilleure défense de la ligue, Philadelphie profite de l’éclosion d’Evan Turner qui joue très bien depuis quelques temps. Toujours un peu juste face aux grosses écuries, mais capable de battre les Knicks au Garden ou de coller une rouste à Boston. Et ce, malgré l’absence de Spencer Hawes, le pivot titulaire.

7- Orlando (27-15)

Bon an, mal an, Orlando a toujours le même bilan depuis 3 ans. Howard progresse offensivement avec des pointes à plus de 25 pts plus régulières. Orlando arrive surtout à gagner les matches importants dans la course aux playoffs contre Milwaukee, Indiana ou encore mieux Chicago. La date du 15 mars sera un tournant dans la saison d’Orlando avec le départ ou pas de Howard.

8- Memphis (24-16)

C’est la grosse surprise de ce power rankings. Que Memphis soit dans les 16 meilleures équipes n’est pas une surprise, mais aussi haut et surtout sans faire le moindre bruit, c’est une performance. Depuis début février et une série de trois défaites, Memphis déroule son basket. Sans Zach Randolph, mais avec un Marc Gasol qui va chercher les rebonds.

9- Indiana (23-16)

Inconstant. C’est le maître mot de la saison des Pacers. Capable de jouer les yeux dans les yeux avec Miami, et de se faire atomiser quelques semaines plus tôt par ces mêmes Heat à domicile ou contre Orlando. Quand Indiana arrive à défendre fort, les matches sont gagnés ou presque. Quand la défense n’est pas là, alors Indiana prend l’eau.

10- Boston (22-19)

Boston n’a pas l’un des meilleurs bilans de la ligue, mais sur les 10 derniers matches, les Celtics montent en puissance après une série de 5 défaites. Kevin Garnett est très performant au poste de pivot, et Paul Pierce est toujours capable de coup de chaleur à 30 pts. Mais comme pour Orlando, la date du 15 mars sera décisive. Si l’effectif ne bouge pas, alors les C’s joueront leur chance à fond avec un roster affaibli sous les panneaux.

11- LA Clippers (23-17)

Les Clippers ont perdu le fil. Depuis quelques matches, ils n’avancent plus. La blessure de Chauncey Billups a semble-t-il cassé un ressort. Bien qu’ils aient gagné contre San Antonio, les Clippers ont cédé le momentum aux Lakers. Et comme, ils ne peuvent toujours pas compter sur les lancers-francs (69 %), il va falloir réagir.

12- Atlanta (24-17)

Comme les années précédentes, Atlanta est toujours en milieu de tableau de la conférence Est. Les victoires contre OKC et Orlando sont encourageantes. Mais la défaite contre Detroit ternit le tableau. Depuis quelques matches, Josh Smith est exceptionnel et un éventuel départ ferait très mal aux Hawks.

13- Denver (23-19)

Meilleure attaque de la ligue, les Nuggets s’appuient sur Ty Lawson depuis quelques rencontres et notamment son gros match contre San Antonio. Le cas Wilson Chandler n’est toujours pas reglé et JR Smith n’est pas revenu. Comme depuis le début de la saison, tout sera une question de dynamique pour Denver, mais avec un effectif au complet, c’est un redoutable outsider.

14- Houston (22-20)

Kyle Lowry absent pendant plusieurs semaines, il va falloir tenir et être solide pour Houston. Après 4 victoires, Houston a explosé en vol avec un seul succès en 7 matches. La défense n’est plus en place, les Rockets prennent trop de points. Et Luis Scola ne peut pas tout faire.

15- Dallas (23-20)

Le champion va mal. 8 défaites sur les 10 derniers matches dont 3 défaites consécutives. 22ème attaque de la ligue, Dallas n’a pas de rythme. Dirk Nowitzki ne peut pas mettre 40 pts tous les soirs et le cas Lamar Odom n’aide pas à se préparer pour les playoffs. Il faut absolument retrouver un collectif d’ici un mois.

16- Milwaukee (18-24)

Profitant des mauvais résultats des Knicks, Milwaukee est aujourd’hui virtuellement en playoffs. Ersan Ilyasova est énorme depuis deux semaines,  et remplace parfaitement Andrew Bogut sous les panneaux. Drew Gooden est étonnant, tandis que Brandon Jennings réalise sa meilleure saison. En clair, les Bucks sont pas non plus sur un nuage mais ils surfent sur une bonne dynamique et voient bien que les Knicks ont du mal en ce moment. C’est la meilleure des motivations pour ce groupe.

Mentions

Minnesota, Cleveland, Phœnix.

Déceptions

New York, Portland.

[poll id= »19″]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés