Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.65OKL2.25Pariez
  • PHI1.17CLE5.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Science-fiction : et si Detroit n’avait pas drafté Darko Milicic ?

darko-milicicA Basket USA, on aime beaucoup les « what if ».

Après avoir imaginé les frères Gasol ensemble aux Lakers, nous avons décidé aujourd’hui de refaire la draft 2003. Tout du moins, nous avons imaginé un Joe Dumars sélectionnant un autre joueur que Darko Milicic.

Car, si sa sélection n’avait pas fait forcément débat en 2003, aujourd’hui, Darko Milicic a sa place aux côtés des Michael Olowokandi, LaRue Martin, Kwame Brown et autres Sam Bowie au Panthéon des plus grosses déceptions de l’histoire de la draft.

Si aujourd’hui, tout les fans de Detroit se demandent encore pourquoi Joe Dumars n’a pas choisi Carmelo Anthony, Chris Bosh ou encore Dwyane Wade, nous leur prouvons que ce n’était pas forcément un si mauvaix choix…

Remettons les choses dans leur contexte. Detroit reçoit le 2eme choix, et cible Darko Milicic immédiatement. A l’époque, les Pistons ont un déficit de taille dans la raquette, et ils ne se doutent pas encore qu’ils vont récupérer huit mois plus tard un certain Rasheed Wallace.

Le Serbe était considéré comme un joueur avec un fort potentiel (il n’a que 17 ans !), et Detroit l’imagine déjà comme le nouveau Dirk Nowitzki. Résultat, le Top 3 Lebron-Darko-Carmelo fait à peine débat tant Milicic apparaît comme un prospect promis à un grand avenir.

Mais voilà,  et si Detroit avait pris Carmelo Anthony ?

En effet, comme dit précédemment, pratiquement personne ne remettait en cause le Top 3 tel qu’il était annoncé avant la draft.

Chris Bosh et Dwyane Wade n’étaient pas si cotés

Si Joe Dumars avait choisi un Bosh, ou un Wade, il aurait été traité de fou (et oui…). Ces deux joueurs n’avaient alors pas du tout la même valeur que maintenant. Miami a surpris tout le monde en prenant Wade, et il y avait un vrai débat pour savoir si Chris Bosh prendrait une autre dimension physique qui ferait de lui autre chose que le prochain Keon Clark.

Alors dire que Detroit aurait pu avoir Bosh ou Wade n’est pas juste compte tenu du contexte de l’époque. Il n’y avait aucune chance pour que Bosh ou Wade soient choisis avec le 2eme choix. Aucune.

Dès lors, intéressons-nous au cas Carmelo Anthony, la seule autre option envisageable à l’époque, même si Detroit avait déjà Tayshaun Prince à ce poste.

Carmelo Anthony aurait brisé le collectif de Detroit

Si Melo va à Detroit, les Pistons ne gagnent pas le titre de 2004. Il aurait détruit l’alchimie de l’équipe et Prince, se sentant menacé, n’aurait pas eu le même rendement. De plus, Larry Brown, le coach des Pistons d’alors, était aussi celui de Team USA. Il a donc coaché Melo lors des JO de 2004, et les deux hommes se sont cordialement détestés.

Voyez-vous Carmelo Anthony accepter d’être mis sur le banc durant les playoffs ?

Sur le long terme, on peut imaginer plein de choses. Peut-être que Brown aurait quitté Detroit… Melo ou Prince auraient été tradés… et finalement, ce noyau Hamilton-Billups-Wallace-Wallace bis n’aurait peut-être même pas accédé à une finale.

A l’inverse, Darko Milicic jouerait beaucoup dans une lottery team, et il serait peut-être devenu autre chose qu’un tank, doublé d’un poète à ses heures perdues (remember le match contre la Grèce).

Detroit gagne le titre un an plus tard…

Finalement, on a beau réfléchir. Ce soir de juin 2003, beaucoup de dirigeants auraient sans doute agi comme Joe Dumars. Son équipe était au top et il a tenté un pari. Un an plus tard, Detroit était champion, et tout le monde l’applaudissait des deux mains.

Aujourd’hui que Detroit est au fond du trou, que Darko Milicic cire le banc et que la génération 2003 est la meilleure depuis celle de 1984, on l’a vite un peu oublié.

Par Thomas
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Detroit Pistons en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés