Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kentucky à la porte dès le premier tour de la March Madness !

NCAA – Outsider avec ses freshmen de grand talent, Kentucky n’ira pas plus loin que le premier tour de la March Madness, sorti par Oakland.

Kentucky contre Oakland lors de la March MadnessLa première soirée complète de la « March Madness » a déjà fait voler en éclats de nombreux « brackets ». La faute notamment à Kentucky, premier grand nom de la compétition éliminé dès le premier tour jeudi. Les Wildcats, tête de série #3 du quart « Sud » du tableau, ont été dominés par Oakland (#14), 76-80. Les Golden Grizzlies (24-11), vainqueurs de la modeste Horizon League pour décrocher leur place, ont frappé un énorme coup, eux qui n’avaient pas battu de grands programmes cette saison. Cet « upset » XXL porte le nom de Jack Gohlke, shooteur compulsif et héros improbable avec son record en carrière à 32 points, dont 10/20 à 3-points !

Kentucky pourra difficilement nourrir de regrets, n’ayant pas mené au score pendant le dernier quart d’heure du match. Ses jeunes stars ont peu brillé. En sortie de banc, Rob Dillingham termine à 10 points à 2/9, quand Reed Shepperd signe 3 petits points en 26 minutes. Seul Antonio Reeves a tenu son rang avec ses 27 unités, en vain.

Comme en 2022 contre Saint-Peter’s, la formation du coach John Calipari est éliminée prématurément par une équipe au-delà de la 10e tête de série, le coach admettant qu’il va peut-être devoir changer ses méthodes…

Mohamed Diarra brille

Parmi les autres surprises de la soirée, le Wolfpack de North Carolina State a confirmé son statut de potentiel tombeur de tête en dominant sans trembler Texas Tech (#6) 80-67.

Le Français Mohamed Diarra surfe sur sa belle fin de saison régulière et s’est montré déterminant avec un gros double-double : 17 points, 12 rebonds, et 2 contres. NC State (#11) sera le prochain adversaire d’Oakland, un « double-digit seed » sera donc présent au Sweet Sixteen, les demi-finales régionales.

La fac de Duquesne (#11), dirigée par l’ancien coach de LeBron James au lycée, continue son parcours après sa victoire sur BYU (#6), 71-67. Oregon (#11) a pour sa part écarté South Carolina (73-87) avec un Jermaine Couisnard incandescent à 40 points, le tout contre son ancienne fac. Il fallait remonter à un certain Stephen Curry pour voir un joueur d’une équipe classée au-delà du 10e rang inscrire 40 points dans un match de la « March Madness ».

Parmi les prétendants au titre, pas de mauvaise surprise pour North Carolina, facile vainqueur de Wagner (90-62), Arizona (85-65 contre Long Beach State), Tennessee (83-49 face à Saint-Peter’s) ou Iowa State (82-65 contre South Dakota State). La grosse polémique du soir est venue lors de la victoire au forceps de Kansas contre Samford (#13), 93-89. À 15 secondes de la fin, à 90-89, les arbitres ont accordé deux lancers-francs aux Jayhawks suite à une faute sur Nic Timberlake en contre-attaque.

Les images sont pourtant claires : le contre d’AJ Staton-McCray est impeccable et aurait dû offrir une dernière possession à Samford, avec seulement un point de retard. Kansas (#4) affrontera Gonzaga (#5) au tour suivant.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités