NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Rick Carlisle : « Le début du deuxième quart-temps nous a tués »

NBA – Même s’ils sont revenus ensuite, les Pacers ont encaissé un 20-0 à cheval sur le premier et le deuxième quart-temps qui a évidemment fait beaucoup de mal.

Siakam PacersLe premier quart-temps vient de se terminer. Rick Carlisle et ses joueurs mènent de deux points au moment de commencer le deuxième. Six minutes plus tard, les Pacers sont menés de 16 points et viennent d’encaisser un 18-0.

On peut même dire un 20-0 si on ajoute les 75 dernières secondes du premier quart-temps. « Le début du deuxième quart-temps a évidemment beaucoup changé cette rencontre », ne peut que constater le coach des Pacers.

Il va même plus loin, en expliquant que ce « début de deuxième quart-temps nous a tués ». « Je ne me suis pas rendu compte qu’on avait pris un 20-0, mais on a pris un gros éclat », raconte Rick Carlisle. « On avait deux points d’avance et ils ont commencé à bien jouer, et nous, on était dans le dur. »

Le pire arrivera en troisième quart-temps, avec la blessure de Tyrese Haliburton, mais ce 20-0, même s’il va faire mal aux Pacers, avait été plutôt bien digéré.

« Face à une telle séquence, l’équipe est forte et s’est battue. Elle est revenue à 6 points à la pause, c’est positif », se réjouit Rick Carlisle. « On a bien terminé, mais le troisième a encore été compliqué. On a eu des bonnes séquences, mais c’est devenu très dur. »

La troisième vague en deux matches

La bonne réaction d’Indiana s’explique en grande partie par les points de Pascal Siakam, excellent en deuxième quart-temps (12 points à 6/7 au shoot) et qui a donné de l’air à son équipe, quand celle-ci était étouffée.

« C’est bien de mettre des shoots mais on a été plus agressif en défense, on a fait des stops, on a pris des rebonds », explique-t-il sur cette réponse. « On ne peut pas se permettre de perdre la bataille au rebond face à la meilleure équipe de la saison. »

Après les deux « runs » du Game 1 (12-0 pour commencer le match, 13-0 en troisième quart-temps), c’est encore une vague qui déferle sur les Pacers. La troisième déjà en deux matches. Comment l’expliquer ?

« Ils ont une sacrée puissance de feu », répond TJ McConnell. « On doit réagir à ces séquences, on l’a fait dans ce match. Il faut laisser passer l’orage. On doit regarder les images et voir comment on peut réduire ces séquences contre nous. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →