Summer
league
Summer
league
CHI50
MIL46
NYK14
CHA27
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit | Anthony Edwards a tenu sa promesse !

NBA – Avec 27 points, 4 rebonds, 4 passes et 3 interceptions et une grosse défense sur Jamal Murray, Anthony Edwards a assumé ses responsabilités dans le Game 6.

Anthony EdwardsC’était mardi soir, sur le parquet des Nuggets. À un « ball boy », Anthony Edwards lance : « À dimanche ! » Dans les vestiaires, il s’approche du staff des Nuggets, et il les prévient qu’il y aura un Game 7 !

Jamais, l’arrière vedette des Wolves n’a douté que cette série irait au Game 7, et après son couac dans la 5e manche, Anthony Edwards a corrigé le tir. En partie.

Auteur de 27 points, 4 rebonds, 4 passes et 3 interceptions dans le Game 6, le leader des Wolves a répondu présent, et il termine la rencontre avec le plus gros +/- de la rencontre : + 43 ! C’est dire si les Wolves ont dominé leur sujet lorsqu’il était sur le terrain.

« En tant que sportif, jouer un Game 7 à l’extérieur, c’est l’une des plus belles sensations au monde ! » lance l’arrière de Minnesota. « Ce sera super dur ! Ils sont chez eux, et le public va être dingue… Je n’ai jamais joué un Game 7 de ma vie, mais tous ces matches à l’extérieur étaient géniaux car tout le monde est contre vous, et j’imagine ce que ça doit être dans un Game 7. Je suis super impatient, et je serai prêt ! »

Devenir le meilleur « two-way player » de la NBA

Sur le parquet, Anthony Edwards nous a encore gratifiés de quelques moves « jordanesques », mais il nous a aussi fait très peur sur une chute. Au départ, un drive musclé sur sa main gauche au début du 3e quart-temps, et il va chercher la faute. Mais il retombe sur le dos, et il rejoint le banc en boitant bas.

« Tout va bien. C’est au niveau du coccyx. Au football, j’avais l’habitude de tomber comme ça. La différence, c’est que je n’ai pas de protection, et j’ai mis un peu de temps à gérer la douleur. Mais ça va » répond-il.

Difficile de ne pas mettre en avant sa défense puisqu’il a limité Jamal Murray à 4 sur 18 aux tirs. Avec une bonne dose de « trashtalking », leur duel anime cette série, et Anthony Edwards impressionne par ses déplacements latéraux et son activité. « Je ne sais plus quand j’ai dit ça, mais j’avais dit que je pouvais devenir et que je voulais devenir le meilleur « two-player » de NBA » rappelle Anthony Edwards. « Je crois que c’était il y a deux ans, et c’est quelque chose que j’ai toujours travaillé. C’est lié au fait d’être en forme, et je le suis toujours en fin de saison. Là, je n’étais pas du tout fatigué à le suivre. C’est un super joueur, et j’ai fait du bon boulot sur lui ce soir. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités