Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Taylor Jenkins remercie Steven Adams, qui laisse un trou dans la raquette des Grizzlies

NBA – L’entraîneur de Memphis a remercié Steven Adams pour son apport, sur et hors du terrain, lors de son passage dans le Tennessee. Désormais, il faut le remplacer…

Taylor Jenkins et Steven AdamsSa saison déjà terminée, Steven Adams a tout de même changé de franchise puisque les Grizzlies l’ont envoyé chez les Rockets, en échange de Victor Oladipo (également blessé) et surtout de trois « second tour » de Draft.

Une fois l’échange officiel, Taylor Jenkins a pu remercier publiquement son désormais ancien joueur.

« Un grand merci à lui », a expliqué le coach. « Mais des opportunités se présentent dans la ligue. Nous devons prendre des décisions. Nous sommes ravis de la flexibilité que cela nous apporte … L’impact (de Steven Adams) a été énorme. Il est évident qu’il va nous manquer. J’espère qu’il retrouvera la santé. Il a travaillé très dur dans sa rééducation. Il a eu un impact énorme non seulement sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire. »

Jaren Jackson Jr, pivot à temps complet ?

L’arrivée, en 2021, de l’ancien pivot du Thunder et des Pelicans avait ainsi stabilisé le secteur intérieur de l’équipe, qui avait explosé, égalant un record en saison régulière (56 victoires – 26 défaites) en 2021/22.

Car même s’il n’apportait que 7.5 points par match lors de son passage dans le Tennessee (118 matchs), sa présence au rebond (10.6 prises par rencontre) et ses gros écrans étaient précieux, notamment pour Ja Morant. En le transférant, alors qu’il venait de subir deux grosses blessures, les Grizzlies soufflent financièrement, puisqu’ils se libèrent de ses 12.5 millions de dollars pour la saison 2024/25, et ils ne sont plus très loin d’éviter la « luxury tax »…

Sauf qu’il va désormais falloir repenser l’effectif, avec un Jaren Jackson Jr. décalé comme pivot à temps plein ?

« C’est une opportunité de développement (pour Jaren Jackson Jr) avec la balle en main comme poseur d’écran (sur le main-à-main que Steven Adams jouait beaucoup avec Ja Morant). Avec des shooteurs autour de lui. C’est le modèle de Steven. Quelqu’un de grand, de physique, qui fait du bon travail pour poser des écrans, prendre des rebonds, huiler le jeu. Toutes les choses dans lesquelles on veut que Jaren progresse également. C’est un dialogue ouvert. Il y a différentes options que nous allons continuer d’explorer » conclut Taylor Jenkins.

Sans oublier que le club compte aussi beaucoup sur le retour de Brandon Clarke.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités