Matchs
NBA hier
Matchs
hier
IND102
BOS105
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Russell Westbrook était prêt à jouer au Jazz

NBA – Transféré des Lakers au Jazz, Russell Westbrook avait finalement été coupé pour rejoindre les Clippers.

Russell Westbrook

Alors qu’il a retrouvé le sourire aux Clippers, dans une formation qui lui fait confiance, Russell Westbrook avait d’abord été échangé au Jazz par les Lakers. Alors qu’à l’époque, on était persuadé qu’il ne voulait pas mettre les pieds à Salt Lake City, le MVP 2017 assure qu’il n’était pas opposé à l’idée de jouer avec Lauri Markkanen et Jordan Clarkson.

« J’aurais fait tout ce qu’ils m’auraient demandé », assure Russell Westbrook, qui s’était accordé une semaine de réflexion à l’époque. « Je leur avais dit que je pouvais être un mentor, et quoi que j’aurais pu faire pour aider, je l’aurais fait. Comme toujours, je fais ce qui est le mieux pour l’équipe. Si je dois poser mes fesses en civil sur le banc et m’assurer que j’aide les jeunes, je le ferai ».

Une discussion franche et sincère

Même s’il ne s’était pas rendu dans l’Utah après son transfert, Russell Westbrook s’était entretenu avec le coach Will Hardy, mais aussi des anciens coéquipiers et des dirigeants.

« Je voulais juste m’assurer qu’il sache à quel point je le respecte en tant que joueur », rapporte Will Hardy. « Et que, quelle que soit la décision prise, il sera toujours le bienvenu à mes côtés. J’ai beaucoup de respect pour lui depuis longtemps. J’ai fait partie du staff de San Antonio en particulier, où nous avons souvent joué contre Oklahoma City lors des playoffs, et j’ai donc vu Russell de près. Vous savez, sa réputation parle d’elle-même. En tant que coach, il s’agissait pour moi d’ouvrir une discussion, et de lui dire que j’étais disponible pour répondre à chacune de ses questions sur la situation. »

Mais après son transfert, des candidats au titre se manifestent pour le recruter, et la proposition des Clippers l’intéresse. Il ne reste plus qu’à négocier un « buy-out » avec le Jazz, et ce sera chose faite. Selon lui, c’était juste une question de timing.

« À cette époque-là, ce n’était pas le bon moment, mais je suis sensible à l’honnêteté et j’avais apprécié qu’ils soient très honnêtes et directs avec moi, et c’était plus facile comme ça ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités