Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Knicks jouent-ils la montre avec Immanuel Quickley en attendant que des stars réclament un transfert ?

NBA – Immanuel Quickley n’a toujours pas prolongé avec les Knicks… parce que le club attend que des superstars soient disponibles dans des échanges lors des prochains mois ?

Immanuel QuickleyAlors que la prolongation d’Immanuel Quickley semblait être une formalité, le sixième homme de New York n’a pour l’instant toujours rien signé, la date limite pour le faire étant fixée au 23 octobre.

L’ancien joueur de Kentucky, désormais âgé de 24 ans, s’apprête ainsi à entrer dans la dernière année de son contrat rookie et, s’il n’est pas re-signé par les Knicks, il sera « free agent protégé » l’été prochain, ce qui signifie que la franchise de « Big Apple » aura de toute façon la main sur son avenir.

Mais pourquoi Immanuel Quickley, éligible à une prolongation de contrat depuis trois mois, n’a-t-il donc toujours pas été verrouillé par son club ? The Athletic assure pourtant que « l’optimisme » est toujours là.

New York à la pêche aux très gros poissons ?

Le problème, c’est peut-être que le petit monde de la NBA s’attend à quelques demandes de transfert de superstars dans les mois à venir. Les futurs de Giannis Antetokounmpo, Joel Embiid ou Donovan Mitchell sont ainsi flous, et c’est peut-être notamment pour ça que Miami ne se précipite pas sur Damian Lillard.

À New York, c’est peut-être aussi pour ça qu’on joue la montre avec Immanuel Quickley. Car si une superstar réclame son transfert d’ici la « trade deadline », les chiffres changent selon si le meneur/arrière a été prolongé ou pas. Et ce même si sa prolongation démarrerait pour la saison 2024/25…

En effet, pour éviter qu’un jeune joueur soit échangé « au rabais », le montant de son contrat échangeable, lorsqu’il entre dans la dernière année de son contrat rookie et qu’il a été prolongé, est calculé en lissant la fin de son contrat en cours et son contrat à venir. De quoi compliquer les choses si Immanuel Quickley venait à faire partie d’une offre future de New York, qui connait bien ce problème puisque la prolongation de RJ Barrett (et la « poison pill » qui l’accompagnait) avait déjà perturbé les négociations autour de Donovan Mitchell, l’an passé.

Immanuel Quickley Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2020-21 NYK 64 19 39.5 38.9 89.1 0.4 1.8 2.1 2.0 1.8 0.5 0.9 0.2 11.4
2021-22 NYK 78 23 39.2 34.6 88.1 0.4 2.8 3.2 3.5 2.1 0.7 1.3 0.0 11.3
2022-23 NYK 81 29 44.8 37.0 81.9 0.7 3.4 4.2 3.4 2.1 1.0 1.2 0.2 14.9
2023-24 * All Teams 68 29 43.4 39.5 85.3 0.3 3.6 3.8 4.9 1.8 0.7 1.5 0.2 17.0
2023-24 * TOR 38 33 42.2 39.5 84.1 0.3 4.5 4.8 6.8 2.0 0.9 1.8 0.2 18.6
2023-24 * NYK 30 24 45.4 39.5 87.2 0.2 2.4 2.6 2.5 1.5 0.5 1.0 0.1 15.0
Total   291 25 42.1 37.5 85.7 0.5 2.9 3.4 3.5 2.0 0.7 1.2 0.1 13.7

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités