Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.57GOL2.43Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Une « Douala Connection » aux Raptors

NBA – Sélectionné en 33e position de la Draft par Toronto, Christian Koloko est originaire de Douala comme Pascal Siakam.

Il y aura trois Camerounais la saison prochaine en NBA puisque Joel Embiid et Pascal Siakam seront désormais accompagnés de Christian Koloko, sélectionné en 33e position de la Draft 2022. Le pivot d’Arizona rejoint justement Siakam aux Raptors, et il ne pouvait être plus heureux.

« Pascal signifie tout pour Douala. Il est la première personne de Douala à jouer en NBA » explique Koloko (2m16, 103 kg). « C’est un champion NBA. Il est All-Star, et il a montré à des gens comme moi que tout est possible. »

Comme Embiid ou Siakam, Koloko a d’abord fait du football, et ce n’est qu’à 12 ans qu’il a commencé à jouer au basket. Il a beaucoup grandi, et s’est retrouvé invité au camp Basketball Without Borders de la NBA en Afrique du Sud. C’est là-bas, à 17 ans, qu’il avait déjà tapé dans l’oeil des Raptors.

« Je pense que j’ai réalisé que la NBA était un objectif possible quand je suis parti en Afrique du Sud en 2017. J’ai eu la chance de me mesurer aux meilleurs jeunes d’Afrique et j’ai fini dans l’équipe All-Star » se souvient-il. « Je crois que c’est la première fois que je prenais conscience que si je continuais à travailler, j’aurais l’opportunité d’atteindre un bon niveau et la NBA serait un objectif que je pouvais atteindre. »

« Quand mon agent m’a dit que je ne serais pas au premier tour, je ne pensais qu’à Toronto. Je voulais Toronto, juste Toronto »

Cette année-là, c’est le grand saut, et il part rejoindre sa soeur à Los Angeles pour jouer au lycée, avant finalement de rejoindre l’Université de l’Arizona dont il portera le maillot pendant trois ans. Cette saison, il a trusté quasiment toutes les récompenses individuelles de la Pac-12 : Most Improved Player, Meilleur défenseur de l’année et une place dans le meilleur cinq de la conférence.

« C’est vrai que je pensais que être sélectionné au premier tour, mais ça n’est pas arrivé… Et quand mon agent m’a dit que je ne serais pas au premier tour, je ne pensais qu’à Toronto. Je voulais Toronto, juste Toronto. Et quand il m’a appelé et dit que c’était fait, c’était Toronto, j’étais tellement content. Pour dire la vérité, je pense que Toronto, c’est le meilleur endroit pour moi ».

S’il porte le numéro 35 parce que Kevin Durant est son joueur préféré, Koloko explique qu’il regarde beaucoup Rudy Gobert pour la protection du cercle, Draymond Green pour sa communication en défense, mais aussi des superstars comme Joël Embiid, Giannis Antetokounmpo et Nikola Jokic pour s’améliorer en attaque.

https://twitter.com/Raptors/status/1540189943825326080