NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
NYK
DEN19:00
BRO
CHI2:00
MIL
MIA2:00
DAL
MEM2:30
GSW
SAS2:30
POR
BOS4:00
SAC
LAC4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.7DEN2.1Pariez
  • BRO1.6CHI2.23Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coach Billups fier des efforts défensifs de ses Blazers pour sa première victoire

NBA – L’entraîneur a apprécié l’intensité de son équipe sur le plan défensif pour sa première victoire à la tête des Blazers. D’autant que c’est son principal chantier.

Après des débuts ratés face aux Kings, Chauncey Billups a finalement remporté son premier succès en tant que coach des Blazers face aux Suns. Après la rencontre, le MVP des Finals 2004 a expliqué que ce succès représentait beaucoup à ses yeux, et que le ballon du match allait vite se retrouver dans sa salle de trophées.

À la suite du match, il a en tout cas pris une bonne douche, trempé par ses joueurs dans le vestiaire de son équipe…

« C’était dingue », a-t-il ainsi réagi. « Je savais que j’allais avoir des problèmes quand, au moment de rentrer (dans le vestiaire), j’ai vu tout le monde commencer à filmer. L’eau était tellement froide. Ce n’était pas possible de trouver de l’eau à température normale ? (sourire) Mais c’était incroyable. »

Surtout, Chauncey Billups a apprécié la manière, notamment sur le plan défensif.

« Il y avait des moments où on avait l’impression qu’il y avait six joueurs sur le terrain »

« C’était une incroyable victoire pour nous. Les choses se sont mises en place. On a joué très dur défensivement alors qu’en attaque, on a finalement réussi à mettre des tirs. Quand les tirs rentrent, ça aide la défense. Tout le monde joue avec confiance, la balle bouge, tout le monde la partage. Et il y avait des moments où on avait l’impression qu’il y avait six joueurs sur le terrain. Il y avait tellement d’efforts défensifs supplémentaires. »

Tout n’a bien sûr pas été parfait, mais l’entraîneur avait demandé à ses joueurs de débuter fort, en faisant extrêmement attention au repli défensif. Surtout, pour lui, ce match illustre son discours depuis sa nomination.

« Souvent, on a raté nos couvertures défensives mais on jouait tellement dur, et c’est ce que je prêche depuis le début, c’est que lorsque vous jouez dur, vous pouvez rater vos couvertures défensives. Parce qu’avec les efforts défensifs multiples, on couvre ces erreurs. Parfois, on a bien appliqué nos stratégies défensives, parfois on ne l’a pas bien fait. Mais notre effort global nous a aidés. »