Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.05ORL9.15Pariez
  • MIA1.3DEN3.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Maladroits en présaison, Tom Thibodeau veut qu’Evan Fournier et Kemba Walker restent agressifs

NBA – Les deux néo-Knicks n’ont pas été adroits durant la présaison, mais Tom Thibodeau ne s’en inquiète pas, et veut avant tout qu’il restent agressifs offensivement.

Les Knicks ont certes remporté leurs quatre matchs de présaison (Pacers, Wizards x2, Pistons) mais la troupe de Tom Thibodeau a souvent fait la différence grâce à son banc, notamment lors du dernier match face à Washington. Sur l’ensemble de la préparation, Derrick Rose affiche ainsi le meilleur +/- global de l’équipe, à +60 !

En opposition, le titulaire à la mène, Kemba Walker, affiche un inquiétant -2 et Evan Fournier un modeste +17.

« On a eu un problème au démarrage avec les titulaires », reconnaissait le coach pour le New York Post après l’ultime rencontre face aux Wizards. « C’est un souci. Il y a des tas de choses sur lesquelles nous devons travailler. C’est un peu délicat avec les arrivées et les départs. Ils doivent encore construire leur rythme ensemble. Kemba, Evan, les titulaires dans leur ensemble… ils n’ont pas joué beaucoup de matchs en commun. Les remplaçants sont en avance parce qu’ils ont passé beaucoup de temps ensemble. »

Même constat pour RJ Barrett.

« Les remplaçants ont joué ensemble toute l’année dernière », rappelait le Canadien. « Tout prend du temps. Nous n’avons eu que quatre matchs – trois matchs avec Kemba et Julius en a raté un. Donc nous n’avons vraiment eu que deux matchs ensemble. Nous y travaillons. Mais c’est tellement facile de jouer avec ces gars [Walker, Fournier]. Ils rendent le jeu bien plus facile. Nous avons mal débuté, mais n’y accordez pas trop d’importance ».

Pour Tom Thibodeau, il ne faut pas non plus trop se focaliser sur les pourcentages de réussite des deux nouveaux Knicks. Même si Kemba Walker n’a réussi que 39% de ses tirs (dont 29% de loin) en présaison et qu’Evan Fournier n’était qu’à 36% d’adresse globale, dont 30% de loin, le coach veut surtout qu’il restent agressifs.

« Oui, oui, Fournier est un trop bon shooteur. Pour moi, Kemba était presque trop altruiste. Quand la balle leur arrive, je veux qu’ils restent ce qu’ils sont. Je ne veux pas qu’ils essaient de s’intégrer et qu’ils perdent leur rythme. Je sais que ce sont des joueurs altruistes par nature. Soyez juste agressifs. Soyez ce que vous êtes. Quand vous avez vos tirs, vous les prenez, car c’est comme ça que je veux que toute l’équipe joue. »