Pariez en ligne avec Unibet
  • ORL2.9CHA1.39Pariez
  • BOS1.5WAS2.55Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Les larmes de Luis Scola

Jeux olympiques – Comme les frères Gasol, l’Argentin a fait ses adieux à la scène internationale.

Il n’y avait pas de public dans les gradins mais toutes les personnes présentes dans la Super Arena de Saitama se sont levées pour applaudir et rendre hommage à Luis Scola. À cinquante secondes de la fin du quart de finale entre l’Australie et l’Argentine, Sergio Hernandez a rappelé son intérieur.

Et là, coéquipiers, adversaires, bénévoles et journalistes ont longuement applaudi le quadragénaire.

Seul sur sa chaise, il essuie quelques larmes puis cache son visage dans son maillot. Une image très forte. Peut-être la plus forte de cette compétition de basket.

« Je n’avais pas l’intention d’annoncer ma retraite internationale aujourd’hui… J’ai pris du plaisir, et c’est le moment de laisser place à de nouveaux visages. C’est le moment de partir » a déclaré Luis Scola, qui laisse entendre qu’il ne jouera plus non plus en club. « J’ai 41 ans, et je ne vais sans doute plus jouer. Je ne crois pas avoir l’énergie pour refaire ce que j’ai fait au niveau que je souhaite jouer. C’est une question de temps, mais je ne vais sans doute plus jouer. »

À 41 ans, Luis Scola quitte la scène avec l’un des plus palmarès du basket international avec un titre olympique en 2004, une médaille de bronze aux JO de Pekin en 2008, mais aussi deux médailles d’argent dans des Coupes du monde, et deux titres continentaux.

Au total, l’ancien intérieur de Houston a remporté 16 médailles en 22 ans avec l’Argentine, et il n’a jamais manqué la moindre compétition !

A lire aussi