Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le maintien des Wolves dans le Minnesota ne serait pas garanti dans l’accord de vente

NBA – Le plus important actionnaire minoritaire de la franchise vient de saisir la justice pour remettre en cause l’accord de vente finalisé avec Alex Rodriguez et Marc Lore.

La vente des Wolves est tout sauf un fleuve tranquille. ESPN révèle aujourd’hui que Meyer Orbach, deuxième plus gros actionnaire de la franchise, vient de déposer une plainte devant le tribunal de district de Minneapolis. Selon lui, la vente en cours à Alex Rodriguez et Marc Lore, chiffrée à 1,5 milliards de dollars, serait défavorable aux investisseurs minoritaires en termes de « droits d’accompagnement ».

Mais la principale information de cette plainte concerne la localisation des Wolves. Malgré les prises de position publiques de Glen Taylor pour le maintien de l’équipe dans le Minnesota, l’homme d’affaires n’aurait inclus aucune disposition dans l’accord de vente imposant aux nouveaux propriétaires de ne pas déménager l’équipe.

L’accord, qui devrait être conclu d’ici le 1er juillet, comprend d’ailleurs une clause « Questions de gouvernance » énumérant plusieurs actions qui exigeraient des discussions avec le conseil consultatif de la franchise, y compris tout plan de « relocalisation de l’équipe en dehors du marché des ‘Twin Cities’ (surnom de la région) ».

Comme son nom l’indique, ce conseil consultatif n’aurait pas de pouvoir décisionnaire. Autrement dit, Alex Rodriguez et Marc Lore n’auraient aucune limite contractuelle pour faire bouger l’équipe…

Une promesse qui devait ressortir « noir sur blanc » ?

Ces éléments contrastent avec les intentions affichées par Glen Taylor il y a quelques semaines. Ce dernier assurait à propos des repreneurs« Ils vont garder l’équipe ici, oui. Nous mettrons cette clause dans l’accord. Pour l’instant, nous avons une lettre d’intention, mais lorsque nous rédigerons le contrat, nous mettrons ça noir sur blanc. Ce n’est pas un problème. Ce ne sera pas un problème. »

Glen Taylor avait également remarqué que la NBA elle-même a la main sur les dossiers de déménagement mais il imaginait mal la ligue approuver le départ des Wolves vers Seattle par exemple. « Il est dans l’intérêt de la NBA qu’une nouvelle équipe soit fondée à Seattle », estimait-il, voyant mal les nouveaux propriétaires injecter d’autres millions de dollars dans une telle opération après avoir effectué le rachat.

Dans les faits, de nombreux spécialistes juridiques expliquent qu’il est compliqué, voire impossible, de mettre par écrit une interdiction de déménagement pure et simple. Cela passerait plutôt par des pénalités financières.

ESPN précise en tout cas que la vente du club se fera par tranches avec un premier rachat à hauteur de 20% de la franchise pour cette année. Alex Rodriguez et Marc Lore devraient atteindre une participation majoritaire pour la saison 2023/24. Glen Taylor, qui avait racheté l’équipe en 1994 pour environ 90 millions de dollars, a déclaré qu’il allait continuer à gérer le club pour les deux saisons à venir.

On rappelle que cette vente devra être soumis à l’aval final du conseil d’administration de la ligue.

A lire aussi