Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.66CHA2.28Pariez
  • BOS1.76WAS2.12Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La défense, un sujet toujours délicat à Dallas

La muraille des Mavs ne s’est construite ni en un jour, ni en une saison, et Rick Carlisle a encore pu s’en rendre compte lors de la dernière sortie de ses protégés face aux Knicks.

Alors qu’ils avaient été exemplaires au Madison Square Garden deux semaines plus tôt sous les ordres de Jamahl Mosley, assistant en charge de la défense, les Mavs ont de nouveau affiché leurs failles de ce côté du terrain lors de la réception des Knicks, un problème récurrent qui agace Rick Carlisle.

« On a eu beaucoup de passages à vide. On n’a pas fait un bon boulot, mais il faut aussi féliciter l’adversaire. Ils ont entamé la rencontre avec une agressivité qu’on n’a pas su égaler au cours du match. Ça rend toujours les choses plus difficiles », a-t-il regretté vendredi soir après la rencontre.

Trop irrégulier dans l’ensemble

Ce que Rick Carlisle a compris au fil des mois, c’est qu’il n’obtiendrait pas le niveau de rigueur défensif espéré d’un claquement de doigts. Le stratège des Mavs visait le Top 10 des meilleures équipes défensives de la ligue en début de saison, sa formation est actuellement 17e à l’évaluation défensive, et il aura du mal à obtenir mieux.

Luka Doncic est souvent protégé en défense, face aux attaquants adverses les plus « faibles », Kristaps Porzingis reste un super protecteur du cercle mais peine à tenir les meilleurs extérieures adverses et le reste du groupe (Josh Richardson, Dorian Finney-Smith, Maxi Kleber…) a bien du mal à combler toutes les failles.

« Notre équipe a vraiment évolué dans le fait qu’elle comprend l’importance de la défense », assure pourtant RIck Carlisle. « L’assistant Jamahl Mosley a fait un excellent travail pour les guider dans cette direction. On a mis en place ce petite truc de la « ceinture défensive » (comme pour un boxeur) pour chaque match que nous gagnons, c’est quelque chose qui a motivé les gars. Nous devons simplement garder les yeux sur le ballon. Il ne doit y avoir aucun relâchement. C’est une saison où il y a toujours une raison de lâcher prise, entre le Covid et tout le reste. Mais au début de l’année, nous avons parlé de l’importance d’élever notre défense à un niveau supérieur. Je pense que notre conviction générale est plus forte aujourd’hui ».

Josh Richardson pour donner le ton… et le reste ?

Parmi les leaders défensifs de Dallas, Josh Richardson espère donc un déclic rapide, intimant l’ensemble de son équipe à prendre conscience de la situation pour éviter d’alterner les hauts et les bas.

« Il faut avoir ce moment où on se dit : « Ça suffit ». Et tout le monde doit être sur la même longueur d’onde, ce qui n’est pas toujours simple. On a été une très bonne équipe offensivement. On peut être bons défensivement, mais c’est juste une question d’état d’esprit, et on continue de bosser là-dessus », explique-t-il.

Rick Carlisle comptait sur Josh Richardson pour dynamiser son secteur défensif. Face aux Kings de De’Aaron Fox ce soir, l’arrière pourrait montrer à nouveau à quel point il peut être précieux, comme mercredi dernier face aux Grizzlies de Ja Morant. Mais son travail ne servira à rien si le reste de l’équipe n’est pas au diapason.

« Une des raisons pour lesquelles on l’a pris, c’était pour sa capacité à défendre sur les meilleurs meneurs de la ligue », a poursuivi le coach de Dallas. « Il a fait un super travail contre Ja Morant. Mais je ne crois pas qu’il y ait un joueur dans cette ligue qui puisse éteindre à lui tout seul un grand joueur. C’est tellement dur, il faut avoir un méthode. Josh a fait beaucoup de très bonnes choses pour nous et on va avoir besoin qu’il continue avec la venue de De’Aaron Fox qui se profile ».

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Luka Doncic 66 34.3 47.9 35.0 73.0 0.8 7.2 8.0 8.6 4.3 1.0 0.5 2.3 27.7
Kristaps Porzingis 43 30.9 47.6 37.6 85.5 1.9 7.0 8.9 1.6 1.2 0.5 1.3 2.7 20.1
Tim Hardaway Jr. 70 28.4 44.7 39.1 81.6 0.3 3.0 3.3 1.8 0.9 0.4 0.2 1.6 16.6
Jalen Brunson 68 25.0 52.3 40.5 79.5 0.4 3.0 3.4 3.5 1.2 0.5 0.0 1.6 12.6
Josh Richardson 59 30.3 42.7 33.0 91.7 0.9 2.4 3.3 2.6 1.3 1.0 0.4 2.2 12.1
Dorian Finney-smith 60 32.0 47.2 39.4 75.6 1.6 3.8 5.4 1.7 0.8 0.9 0.4 2.3 9.8
Maxi Kleber 50 26.8 42.2 41.0 91.9 0.9 4.3 5.2 1.4 0.6 0.5 0.7 2.1 7.1
Trey Burke 62 14.7 42.8 35.4 89.5 0.2 0.7 0.9 1.3 0.5 0.6 0.1 1.0 6.6
Dwight Powell 58 16.6 61.9 23.8 78.2 1.4 2.7 4.0 1.1 0.7 0.6 0.5 2.3 5.9
James Johnson 29 17.4 46.2 25.0 58.6 0.5 2.5 3.0 1.7 0.9 0.8 0.8 2.0 5.7
Willie Cauley-stein 53 17.1 63.2 9.1 62.8 1.2 3.2 4.5 0.7 0.5 0.4 0.8 2.4 5.3
Boban Marjanovic 33 8.2 50.8 12.5 81.6 1.4 2.5 3.9 0.3 0.4 0.1 0.2 0.9 4.7
J.j. Redick 13 11.3 35.8 39.5 80.0 0.1 0.8 0.9 0.8 0.8 0.2 0.1 1.0 4.4
Nicolo Melli 23 14.1 37.8 33.3 72.2 0.7 2.1 2.8 0.8 0.2 0.2 0.1 1.3 4.0
Josh Green 39 11.4 45.2 16.0 56.5 0.7 1.3 2.0 0.7 0.4 0.4 0.1 0.9 2.6
Wesley Iwundu 23 12.5 32.7 13.0 85.7 0.3 1.7 1.9 0.4 0.3 0.4 0.1 1.1 2.1
Nate Hinton 21 4.4 35.7 21.1 70.0 0.0 0.4 0.4 0.4 0.2 0.3 0.1 0.4 2.0
Tyler Bey 18 3.9 31.8 25.0 60.0 0.4 0.6 1.1 0.2 0.2 0.0 0.1 0.3 1.0
Tyrell Terry 11 5.1 31.2 0.0 33.3 0.0 0.5 0.5 0.5 0.2 0.5 0.0 0.2 1.0

A lire aussi