Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Preview | Les clés du choc entre les Bucks et les Lakers

Bucks et Lakers s’affrontent cette nuit, à 1h30 (BeIN Sports 1), dans une affiche au sommet entre la meilleure équipe de la précédente saison régulière et les champions 2020. Elle marquera également les retrouvailles entre le double MVP en titre et le dernier MVP des Finals.

Le Bucks – Lakers de la nuit prochaine est assurément la grosse affiche de ce premier mois de compétition. Celle-ci mettra tout simplement aux prises les deux meilleures équipes de la dernière saison régulière, à l’Est comme à l’Ouest, et qui sont à ce jour dauphins des Sixers et des Clippers, dans leurs conférences respectives.

D’un côté, Milwaukee semble moins souverain qu’en 2019/20 sur ce début d’exercice, ce qui peut s’expliquer par l’intégration de quelques nouveaux éléments, dont Jrue Holiday. Mais, à l’image de leur double MVP, Giannis Antetokounmpo, lui aussi auteur d’une entame en douceur, les joueurs du Wisconsin montent tranquillement en température, en ayant remporté sept de leurs neufs matchs disputés en 2021.

De l’autre, Los Angeles réalise également un début de saison diesel, au sortir d’une intersaison longue de seulement 71 jours. Tandis que LeBron James et Anthony Davis font leurs chiffres sans fioriture, l’impression dégagée par les champions en titre n’est pas encore celle de la machine de guerre annoncée, faisant globalement preuve de trop de suffisance. Impériaux en déplacement (7-0), les Californiens sont tout de même à égalité avec les Clippers (11-4), d’un point de vue comptable.

Le choc de cette nuit permettra en tout cas d’en savoir plus sur le réel niveau des deux franchises, quatre semaines après le début de cette campagne 2020/21 pour le moins particulière, sur fond de Covid-19.

Présentation des Bucks

Cinq de départ : J. Holiday, D. DiVincenzo, K. Middleton, G. Antetokounmpo, B. Lopez.
Remplaçants : D.J. Augustin, B. Forbes, P. Connaughton, T. Antetokounmpo, B. Portis.
Coach : M. Budenholzer.

Stats offensives : 117.7 points marqués, sur 100 possessions (n°1 en NBA).
Stats défensives : 108.1 points encaissés, sur 100 possessions (n°11 en NBA).

Nouveau « backcourt » pour les Bucks cette saison, avec Jrue Holiday et Donte DiVincenzo qui remplacent Eric Bledsoe et Wesley Matthews. Le « frontcourt » reste, en revanche, inchangé et constitue toujours le point fort de ce Milwaukee version 2020/21. Mais c’est sur le banc qu’il y a eu le plus de changement, avec D.J. Augustin, Bryn Forbes et Bobby Portis qui ont débarqué dans le Wisconsin, tandis que Pat Connaughton et Thanasis Antetokounmpo ont pris du galon dans la rotation de Mike Budenholzer.

Si, statistiquement parlant, les Bucks ont régressé sur le plan défensif, ils n’en restent pas moins redoutables de ce côté du parquet avec plusieurs spécialistes du genre, autour du « Défenseur de l’année » en titre. D’autant plus que leur force de frappe offensive, à 3-points notamment, leur permet parfois quelques écarts à ce niveau. Car c’est bel et bien en attaque que Milwaukee impressionne depuis un mois. Preuve en est : ce nouveau record NBA de réussites derrière l’arc (29), établi fin décembre.

Présentation des Lakers

Cinq de départ : D. Schröder, K. Caldwell-Pope, L. James, A. Davis, M. Gasol.
Remplaçants : A. Caruso, W. Matthews, K. Kuzma, M. Morris, M. Harrell.
Coach : F. Vogel.

Stats : 114.6 points marqués, sur 100 possessions (n°4 en NBA).
Stats : 104.5 points encaissés, sur 100 possessions (n°1 en NBA).

Désormais repositionné à l’aile, LeBron James a délégué la mène à Dennis Schröder, débarqué du Thunder et qui apporte sa percussion et son jeu sans ballon. Marc Gasol est également arrivé cet automne, se distinguant offensivement par son Q.I. basket et défensivement par sa science du placement. Quelques changements ont aussi été opérés dans la rotation. En plus de l’ancien joueur des Bucks, Wesley Matthews, qui reprend dans une moindre mesure le rôle de Danny Green, Montrezl Harrell a ainsi signé libre à Los Angeles. Le Sixième homme de l’année 2020 représente le principal atout en sortie de banc des champions en titre.

En contrôle depuis le début de saison, les Lakers continuent malgré tout de faire partie du Top 5 à l’efficacité offensive et défensive. Preuve du potentiel dont dispose cette équipe, certes encore en rodage, mais toujours solide et capable de faire la différence — presque sur commande — dans les moments chauds, lorsque l’enjeu est important. À condition cependant de ne pas perdre le fil en amont, pour cause de suffisance, comme face aux Warriors.

LeBron James et Anthony Davis, mode playoffs activé ?

C’est peu dire que LeBron James et Anthony Davis se sont économisés sur ces quatre premières semaines de compétition. Il faut dire que les deux superstars des Lakers, particulièrement sollicitées lors des derniers playoffs, n’ont eu que deux mois et demi de repos avant d’embrayer sur ce nouvel exercice. Sans surprise, ils ont pour le moment décidé d’en garder sous le pied, même s’ils disposent de statistiques plus qu’honorables : quasiment 24 points, 8 rebonds et 8 passes de moyenne pour le « King » et près de 21 points, 9 rebonds, 3 passes, 1 interception et 2 contres par match pour « AD ».

Attendus après la défaite embarrassante de Los Angeles face à Golden State, LeBron James et Anthony Davis pourraient ainsi réactiver le mode playoffs, le temps d’un soir, à Milwaukee. Le duo phare des Californiens avait d’ailleurs posé pas mal de problèmes aux Bucks la saison dernière, et plus particulièrement en mars 2020. S’ils paraissent aujourd’hui mieux entourés qu’en 2019/20, James et Davis restent les chefs de file des « Purple & Gold » et, sans une solide performance de leur part, ces derniers auront bien du mal à prendre le dessus sur les joueurs du Wisconsin, défaits à une seule reprise au Fiserv Forum, en 2020/21.

L’affiche de cette nuit représente ainsi une occasion idéale pour que LeBron James et Anthony Davis rappellent à tous ceux qui l’auraient oublié qu’ils forment toujours le meilleur tandem de la Ligue.

Le message de Giannis Antetokounmpo ?

Retombé dans une certaine forme d’anonymat depuis le début de saison, en raison de sa prolongation de contrat, des retours au premier plan de Kevin Durant et Stephen Curry ou du feuilleton James Harden, Giannis Antetokounmpo n’en reste pas moins le double MVP et Défenseur de l’année en titre. Et quoi de mieux qu’un affrontement face aux champions 2020, emmenés par LeBron James, pour envoyer un message à l’ensemble de la Ligue ?

Tantôt critiqué pour ses derniers playoffs et sa supposée incapacité à faire gagner son équipe, tantôt moqué pour sa réussite aux lancers francs, le « Greek Freak » a une occasion en or de rappeler qu’il faut compter sur lui lorsque l’on évoque les meilleurs joueurs actuellement présents en NBA. Plus timide qu’à l’accoutumée sur ses 4-5 premiers matchs de l’exercice 2020/21, l’ailier de 26 ans a remis la machine en route depuis trois semaines. Et il lui faudra reproduire une performance similaire à celle de lundi soir, chez les Nets, pour espérer venir à bout des Lakers cette nuit.

Nul doute que la meilleure défense de la Ligue saura mener la vie dure à Giannis Antetokounmpo, en lui collant notamment sur le dos Anthony Davis, devancé par le Grec pour le titre de Défenseur de l’année. Ce duel sera l’une des clés de la partie et celui qui en sortira vainqueur mettra automatiquement sa franchise dans une position idéale pour l’emporter.

Quel facteur X ?

Tandis que les Bucks se reposent désormais sur un trio Jrue Holiday – Khris Middleton – Giannis Antetokounmpo, les Lakers s’appuient toujours sur le meilleur duo de NBA, composé évidemment de LeBron James et Anthony Davis. La question est de savoir quels seront les lieutenants et/ou « role players » qui tireront leur épingle du jeu cette nuit ? Car ce sont généralement des joueurs que l’on n’attend pas qui font la bascule dans un tel choc.

Sur le papier, Los Angeles semble disposer d’une profondeur de banc plus importante, grâce notamment aux récents recrutements de Dennis Schröder et Montrezl Harrell. Encore faut-il qu’ils sortent vainqueurs de leurs « match-ups » respectifs face à Jrue Holiday et Bobby Portis. Attendus en playoffs, les deux meilleurs remplaçants du précédent exercice doivent profiter de ce genre d’affiches pour se préparer aux batailles de fin de saison, auxquelles ils seront confrontés dans les prochains mois.

Du côté de Milwaukee, en plus de Bobby Portis, peut-être que Donte DiVincenzo, D.J. Augustin, Bryn Forbes voire Pat Connaughton se mettront à la hauteur de l’événement pour nous offrir l’une de leurs meilleures prestations de la saison, en convertissant par exemple les quelques tirs à 3-points dont ils bénéficieront vraisemblablement.

Confrontations de la saison 2019/20

 19 décembre 2019 : Milwaukee – Los Angeles (111-104)
 6 mars 2020 : Los Angeles – Milwaukee (113-103)

La saison dernière, les deux équipes s’étaient chacune imposées à domicile. Dans le sillage d’un Giannis Antetokounmpo lancé vers un second trophée de MVP, les Bucks réussissaient d’abord une impressionnante prestation collective pour l’emporter avec la manière, sans trop être inquiétés. Puis juste avant la suspension de la saison, les Lakers avaient pris leur revanche pour signer une victoire référence et bienvenue, grâce à un duo LeBron James – Anthony Davis au sommet de son art.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |