NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Stanley Johnson renaît de ses cendres

Après avoir disparu des radars, le 8e choix de Draft 2015 a fait son trou dans la rotation des Raptors.

C’est une renaissance qu’on n’attendait plus : après avoir joué 170 minutes la saison dernière, playoffs compris, Stanley Johnson en a déjà disputé 162 depuis la rentrée.

C’est sa défense qui lui a permis de retrouver le parquet, notamment dans le « money time » : face à Charlotte, Nick Nurse le mettait ainsi en jeu sur chaque phase défensive à la place de Chris Boucher. « Il nous rend un peu meilleurs en défense et il peut switcher en les empêchant de profiter de leur vitesse » décrivait le coach.

Une belle preuve de confiance pour celui qui n’en a pas reçu beaucoup depuis son arrivée à l’été 2019, car il n’arrivait pas à s’intégrer. Ça n’avait pas empêché Toronto d’activer sa « player option » à 3.8 millions de dollars pour cette saison. « En sortant d’Arizona, je n’avais pas de problème au niveau de l’énergie. Ce qu’il fallait, c’était comprendre ce qu’on voulait faire dans certaines situations » raconte-t-il.

Une belle adresse à 3-points

« J’ai progressé à 1000%. Tout le monde m’a vu essayer de comprendre le système l’an passé, c’était plutôt mauvais. On trouve des solutions en équipe, on est ensemble tous les jours. C’est compliqué, mais c’est quelque chose qu’on peut apprendre. Il faut répéter. Ça fait un an et demi que je suis là, et je commence à comprendre. »

Selon Fred VanVleet, le déclic a eu lieu dans la bulle. « Je pense qu’il a eu du mal avec son rôle et notre identité en arrivant. Ça lui a pris du temps de comprendre ce qu’on attendait de lui. C’est sûrement dans la bulle que ça a changé, à force d’être avec lui tous les jours, d’apprendre à le connaître. Il est super depuis. » En défense, comme sur Luka Doncic (qui lui a donné un coup de coude frustration hier soir) mais aussi à 3-points : il a rentré 7 de ses 16 tentatives depuis le début de l’année. « Je cherche à être plus régulier de loin. Je ne vais pas dire que je l’ai été sur des périodes prolongées dans ma carrière, ce serait mentir. Je vous promets que j’essaie de le faire. »

L’attente aura été longue, mais le 8e choix de Draft 2015 a fini par retrouver la lumière après avoir connu l’ombre à Detroit puis New Orleans, même s’il y a encore du chemin à faire. « J’adore vraiment, vraiment, vraiment jouer pour cette franchise » clamait-il la semaine dernière. « Et malgré ce que les gens pourraient dire, je trouve que j’ai progressé ici. J’avais en tête de me faire une place dans la rotation et je me bats pour cet objectif. »

Stanley Johnson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 DET 73 23 37.5 30.7 78.4 0.8 3.4 4.2 1.6 2.4 0.8 1.6 0.2 8.1
2016-17 DET 77 18 35.3 29.2 67.9 0.5 2.0 2.5 1.4 1.6 0.7 0.9 0.3 4.4
2017-18 DET 69 27 37.5 28.6 77.2 0.5 3.2 3.7 1.6 2.5 1.4 1.1 0.2 8.7
2018-19 * All Teams 66 18 38.9 28.8 78.1 0.5 2.8 3.3 1.3 1.7 0.9 1.2 0.2 6.9
2018-19 * DET 48 20 38.1 28.2 80.4 0.5 3.1 3.7 1.3 1.9 1.0 1.2 0.3 7.5
2018-19 * NOP 18 14 41.8 32.4 69.2 0.5 1.8 2.3 1.6 1.2 0.7 1.4 0.1 5.3
2019-20 TOR 25 6 37.3 29.2 56.2 0.3 1.2 1.5 0.8 0.6 0.2 0.6 0.2 2.4
2020-21 TOR 32 14 39.2 40.0 78.6 0.5 1.7 2.2 1.3 1.5 0.8 0.7 0.3 2.9
Total   342 20 37.5 29.9 75.6 0.5 2.6 3.1 1.4 1.9 0.9 1.1 0.2 6.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |